Jeudi 02 Mai sur History Channel passait le dernier épisode de la saison 2 de Vikings, épisode époustouflant et conclusion digne d’une saison qui n’a jamais déçu.

Dans la première saison, Ragnar avait défié l’autorité du Earl de Kattegat, avant de prendre sa place. La saison se terminait en annonçant un changement de dynamiques avec l’arrivée d’Aslaug, et la nouvelle situation de Ragnar.

Dans cette saison 2, un nouveau jeu de pouvoir s’est installé, dépliant des intrigues à la fois en terre nordique, et en Angleterre, perdant le spectateur : quelle est l’intrigue qui prendra le dessus sur l’autre ? Malgré cela, la série reste claire, tout en jouant sur le caractère parfois ambigu et toujours cruel de ses personnages. La force de Vikings, cette saison, aura été de développer les personnages et leurs multiples facettes au point qu’on les adore, puis on les déteste, mais ils gardent toujours une grande cohérence.

vikings

Vikings

On serait tenté de penser que, peut-être, il y a eu un mauvais traitement dans certaines intrigues, non résolues à la fin de la saison. Il est vrai que certaines choses sont mises de côté, pour contribuer au développement d’un fil rouge sur la prochaine saison, très vraisemblablement. On peut d’ailleurs regretter un léger déséquilibre de traitement entre les Vikings et les Anglais, alors qu’un des personnages centraux de la série est chez les Anglais pendant longtemps. S’il y avait une faiblesse au début de la saison, c’était celle-là. Mais une fois qu’elle se recentre et dévoile le véritable enjeu de la fin de la saison, tout en introduisant d’ores et déjà des personnages pour l’année prochaine, Vikings reprend toute sa force. En réunissant à nouveau des personnages séparés, les scénaristes renouent des dynamiques qui ont légèrement changé mais son toujours aussi efficaces. Ainsi, dans cette deuxième saison, le traitement des personnages ne faiblit pas, et confirme effectivement que c’est une des grandes forces de la série.

lagertha

Lagertha

Rien n’est inutile dans Vikings : chaque personnage a eu, ou aura son importance. Et la montée en puissance des personnages féminins tout au long de la saison et spécialement dans le dernier épisode laisse présager que l’illusion que Ragnar a eu un temps de pouvoir plier les femmes à sa volonté n’était bien que cela : une illusion. Ainsi, on a ici l’une des séries qui comporte les personnages féminins les mieux développés, les plus intéressants. Et ce n’est pas là juste la féministe en moi qui parle : les femmes faisant intégralement partie du jeu politique, il est fort à parier qu’elles auront un rôle encore plus important dans la troisième saison.

Quid de la fin en particulier ? Elle clôture honorablement la saison, avec une unité de lieu et une temporalité courte qui fait que le spectateur ne lâche jamais l’écran des yeux. Avec les autres intrigues mises de côté, on peut désormais se concentrer sur la plus pressante, la plus importante, et la dérouler sans accroc. Ce dernier épisode réussit le tour de force de nous en dévoiler encore un peu plus sur les subtilités des personnages, de donner une conclusion digne de la saison qu’on a eu, et d’établir les bases pour la saison prochaine. Et quand, dans la petite vidéo de conclusion, il est dit que « In 2015, Vikings Will Rule Again », on veut bien le croire.