MCM poursuit doucement son évolution vers une chaîne 100% mec (son slogan) avec des sensations fortes dans ses programmes de sports extrêmes, de docus et de fiction. Siberia, la mini-série estivale inédite de NBC arrive le 7 avril en prime-time pour 11 épisodes.

Croisement entre Koh-Lanta et LOST, Siberia se résume simplement à une REAL-TV qui tourne mal avec des phénomènes étranges qui inquiètent de plus en plus les candidats. Arrivée l’été dernier sur NBC, Siberia a terminé sa course autour des 1.7 millions de téléspectateurs, peut-être et sûrement insuffisant pour une saison 2. Mais a-t-elle vraiment besoin d’une saison 2 ? La série semble proposer une histoire bouclée et comme une REAL TV, une saison 2 proposerait de nouveaux candidats et une nouvelle histoire, pas de quoi abandonner de peur de ne pas avoir de fin.
Siberia raconte comment 16 candidats se retrouvent en Siberie, près de Tounguska pour une Real TV type Koh-Lanta. Cependant le décès d’un candidat vient remettre en perspective le déroulement du jeu. Doit-on continuer ? Les candidats acceptent de reprendre la compétition mais les événements étranges se poursuivent, mettant en danger chacun des participants. Pour la petite histoire, Tounguska a vraiment été le théâtre d’un événement étrange en 1908 quand une gigantesque explosion a rasé 20 kilomètres de forêt sibérienne. Le mystère reste encore à ce jour inexpliqué.

siberia

©NBC-MCM

C’est rue Marbeuf près des Champs-Elysées que MCM nous avait donné rendez-vous pour la projection de la série. L’événement a pris une tournure assez imprévue dès le départ quand un spectateur demandait au responsable des programmes s’il avait des infos sur les événements qui se sont passés aux Etats-unis pendant certaines projections. Le malaise s’installe. Quand certains spectateurs ont reçu de l’eau ou des petits projectiles dans la pénombre, il était évident que rien n’allait être normal. Une mise en situation efficace qui a pris une nouvelle dimension quand un happening en pleine projection a stressé bon nombre de spectateurs. Certains étaient là pour rendre l’atmosphère pensante en se retournant toutes les dix secondes, s’inquiétant d’une menace tapie dans l’ombre. L’happening se terminait par le meurtre fictif du spectateur, une grande fumée envahissait la salle et… l’acteur principal de la série, Neeko O.J. Skervin, nous accueillait d’un grand sourire.

Les premières questions tournaient autour des conditions de tournage évidemment. Skervin précise que chaque acteur avait une ligne directrice pour l’épisode sans savoir vraiment ce qui allait se passer durant l’épisode. Un tournage, donc, vraiment proche des conditions réelles d’une TV réalité. Lors d’une séquence, les caméras continuaient de tourner alors même que la scène semblait être terminée. Un personnage /acteur avait un accident lors d’une scène mais les réactions étaient vraies et si l’événement était dans le script, la suite ne l’était pas. La frontière entre réalité et fiction couvre toute la production de la série !

La possibilité d’une saison 2 a longtemps été au centre des discussions, Skervin n’en sait pas plus que nous. Siberia n’a peut-être pas rassemblé assez d’audiences mais les critiques se sont révélées plutôt positives. Dirigez-vous vers l’analyse des premiers épisodes par Boby pour une approche pertinente du concept. En effet, Siberia joue sur un triple tableau. A la fois, fiction sur une Real TV peut-être pas aussi vraie que ça, Siberia rend confus l’esprit du spectateur. L’emploi des vrais noms des acteurs, des codes de la Real TV (le premier épisode n’est rien d’autre qu’un copier-coller d’un premier numéro d’une émission type Koh-Lanta avec interviews, portraits et caméras portées) rendent Siberia comme un mix très bien dosé.

On retrouve la galerie traditionnelle de real-tv avec la jeune branchée, le jeune téméraire, la fragile, le costaud, le sage… Tout est fait pour vraiment se sentir dans codes ultra-connus. Quand tout bascule, le spectateur est pris dans son propre jeu : doit-il continuer pour savoir? Est-ce que la fiction justifie les événements? La curiosité l’emportera t-elle sur tout ?

Siberia

©NBC-MCM

Curiosité télévisuelle, Siberia propose une histoire qui reprend le mécanisme des émissions Koh-Lanta en y injectant une dose de mystère comme on en aimerait voir vraiment dans ce genre d’émissions. Si le concept de caméras portées est un peu limitée (il y a toujours une caméra présente n’importe où, même dans les endroits exigus), on se prend gentiment au jeu. Du générique à la réalisation, Siberia promet des sensations fortes, découvrez les 11 épisodes de Siberia dès le 7 avril sur MCM à 20h45.