Lundi 31 mars marquera la fin de 9 saisons de How I Met Your Mother. Alors que le mariage a enfin eu lieu (et expédié en dix secondes), qu’attendre du double épisode final ?

On en a vu de belles et de moins belles cette année chez nos amis de New-York. Moins de MacLaren, moins d’appartements et quasi une unité de lieu avec cet hôtel où tout le monde est réuni. On ne reviendra pas sur cette saison et vous laisse relire les articles concernés (le premier, le second et le dernier).

La saison gagnait un peu en qualité depuis que Marshall était revenu dans le groupe, on abandonnait les agaçants gimmicks de début de saison et on revenait à des schémas plutôt bien heureux et des idées rafraîchissantes. On n’évitait pas certains écueils comme se reposer sur Barney ou remettre le couvert sur l’histoire entre Robin et Ted. D’ailleurs cette partie de l’histoire paraissait terminée mais les scénaristes ont remis encore une fois sur le tapis l’idée en faisant un gros fan-service lors de l’épisode The End Of The Aisle. Heureusement, la série a su retrouver quelques forces pour se recadrer et réouvrir la boite aux émotions.

Dans les mauvaises idées toujours, l’épisode Daisy était vraiment très pénible accusant le coup de se reposer sur le personnage de la mère de Robin puis du « secret » de Lily qui ont handicapé l’épisode pendant 15 minutes avant de parvenir à miraculeusement se rattacher au wagon du bon goût avec un twist comme la série sait l’orchestrer… et ce, malgré un « tout est lié » qui avait le mérite d’être bluffant…

Gary Blauman est un épisode surprenant puisqu’il arrive à entretenir pendant 20 minutes un gag redondant et d’utiliser les personnages en présence avec efficacité. Encore une fois,les scénaristes ont réussi à lier beaucoup d’intrigues et à donner une certaine consistance à cet épisode. La note douce-amère de fin est d’une fraicheur bienvenue et souligne une fois encore que la série sait toucher aux sujets « humains ».

Parlons de la Mother qui a le mérite d’être présente dans des flash-forwards fleurtant bon avec la comédie romantique. Ted et elle (dont on ne sait toujours pas le prénom) forment un couple automatiquement affectueux. Les scénaristes ont intégré un bout de leur relation à plusieurs reprises cette saison afin de nourrir un peu plus l’appétit des fans. La Mother n’avait pas l’air d’être un personnage très facile à écrire et on le voit. idée délicate d’avoir tenter d’intégrer la Mother dans la Timeline en la faisant rencontrer tout le monde…

Les personnages secondaires (maladroitement intégrés à l’aide de fonds verts douteux dans les deux derniers épisodes) prouvent que la série s’est appuyé sur de sacrés personnages et éloigne encore la mauvaise et fausse idée d’un clone de Friends.

Où en sommes-nous désormais ? Le mariage est fait, place au repas familial, nous allons donc voir la première rencontre entre Ted et La Mother. Le cocktail comédie romantique et émotions sera sûrement au menu avec de grosses tranches de Barney a son plus haut niveau pour conclure en beauté. Neil Patrick Harris a donné le maximum dans les derniers épisodes ( il n’y a qu’à voir quand il raconte son histoire avec Blauman). Marshal et Lily n’ont plus grand chose à offrir et Barney et Robin en couple fraîchement marié seront sûrement là pour apporter un peu de bonne humeur.