En saison 4, l’Homme à la cigarette était au centre d’un épisode où les flashbacks nous en apprenaient un peu plus sur l’homme. Ce mois-ci, Joe Harris revient sur d’autres années oubliées du CSM.

Cet épisode 10 est dans la lignée de cette ronronnante saison 10. Je cherche de nouveaux arguments mais je peine. Dans ce numéro, Harris enfonce des portes ouvertes, ne nous apprend rien et ne fait qu’illustrer les sous-entendus que laissaient la série. En sous-entendus, je parle de la filiation entre Fox Mulder et le CSM. Ce numéro nous raconte la relation amicale entre Spender et Mulder père quand ils étaient à l’armée puis dans leur vie privée et on comprend que madame Mulder a fricoté avec le futur grand méchant de la série. Et c’est tout.

Après plusieurs flashbacks, on se retrouve avec une scène contemporaine très courte qui conclut l’épisode. On revoit ce fameux homme à lunettes qui semble être le N+1 d’un Homme A La Cigarette mal en point.
Rien de bien intéressant donc, malgré le style spécial de l’artiste aux commandes. Très graphique, ces « rêveries » sont tellement noires qu’elles rendent justice au vide abyssale du scénario.

saison 10

’nuff said.