Le Ballet Revolucion, qui avait déjà fait des adeptes en janvier 2013, est de retour jusqu’au 30 mars au Casino de Paris. La troupe de danseurs cubains revisite son show en compagnie de son live band, et met le feu sur des titres de Beyoncé, Rihanna, Bruno Mars, Prince…

ballet-revolucion-parisOubliez les ballets russes, place à la chaleur cubaine ! Sur des rythmes endiablés et des chorégraphies contemporaines, le Ballet Revolucion vous emmène tour à tour dans la chaleur des nuits du clubbing, puis dans la moiteur des forêts tropicales au son des tambours aux accents tribaux. 19 danseurs cubains, 8 musiciens, des costumes colorés, des chansons actuelles… Mélangez tout ça et obtenez le nouveau spectacle du Ballet Revolucion. Un show revisité : des tableaux inédits et une track-list encore plus punchy. Nous avons eu la chance d’assister hier soir à la première. Je dois avouer que j’y allais avec un peu d’appréhension : je ne vois jamais de spectacle de danse, et avais peur du côté « cheap » de la chose. Après un début un peu inquiétant pour ma part – beaucoup de salsa, tableaux attendus et convenus -, je me suis finalement laissée embarquée par la troupe. Au bout du 3ème tableau, on a l’impression de quitter un peu son siège : on a envie d’aller danser, nous aussi.

La reprise de titres de Bruno Mars, Beyoncé, Prince… par le live band, me faisait un peu peur. Au final, les chanteurs et musiciens se débrouillent très bien. Cachés par une sorte de rideau transparent quasiment tout le long du spectacle, le live band se fait remarquer par son énergie et ses interprétations convaincantes.

Le Ballet Revolucion comporte néanmoins quelques moments de « flottement ». Les morceaux « classiques » n’ont pas vraiment leur place dans le spectacle et n’arrivent pas à nous transmettre l’émotion des « vrais » ballets classiques. Du moins, c’est ainsi que nous l’avons ressenti. Exécutés par des danseurs pleins de grâce et impliqués, on n’a quand même qu’une seule envie : que le rythme s’affole à nouveau. On craque pour les moments les plus punchy où la troupe allie parfaitement la salsa et le RnB sur des chorégraphies inventives.

Autre bémol : le décor et les costumes. Nous nous attendions à quelque chose d’un peu plus grandiose, spectaculaire. On comprend tout à fait le côté « brut de décoffrage ». La sobriété de la mise en scène sert très bien les danses ; j’ai tout de même été un peu déçue.

Mais le Ballet Revolucion convainc le public tout entier, comme nous avons pu le constater hier. Public incroyablement hétérogène pour la première : toutes les tranches d’âge étaient représentées. A la fin, nous étions tous debout pour un rappel endiablé. Nous prédisons donc un joli succès à ces représentations. Les novices apprécieront de découvrir la danse par le biais des musiques modernes, bien loin du Lac des Cygnes. Quant aux initiés, ils apprécieront les enchaînement de tableaux aux accents techniques avancés (même si les danseurs ne sont pas toujours coordonnés).

Le Ballet Revolucion au Casino de Paris du 18 au 30 mars  – prix : de 29 à 67€. Plus d’infos sur le site du Ballet Revolucion

ballet-revolucion-couple