La Vie en mieux est sorti le 12 mars dernier. Mais… attendez, Anna Gavalda n’avait-elle pas déjà publié à l’automne ? Dites, c’est la crise ! Faut bien manger ! Non, en réalité, Billie et La Vie en mieux auraient dû n’être qu’un seul et même livre, divisé en 3 grandes nouvelles.

Les personnages de La Vie en mieux, Mathilde et Yann, ressemblent étrangement à Billie. Comme elle, ils sont un peu cassés par la vie. Comme elle, ils ont soif d’autre chose mais ne savent pas comment s’y prendre. Et comme elle, ils vont faire LA rencontre décisive qui va tout faire basculer. Et les rendre enfin heureux ?

gavalda-vie-en-mieuxLa Vie en mieux n’aurait dû faire qu’un seul et même livre avec Billie. Les éditions Le Dilettante ont donc décidé de publier les deux la même année. Sage décision, histoire de donner plus de force à la démarche d’Anna Gavalda, en plein dans sa période « carpe diem ». Cueille le jour, et n’aies pas peur : voilà le message que ses romans tentent à nous faire passer cette année. Elle nous parle de cette génération que l’on connaît bien… Celle des ultra-diplômés qui n’arrivent pas à trouver un travail qui les motive et qui leur rende justice… Qui sortent, boivent un peu trop… Essayent d’oublier, font des rencontres fugaces et dénuées de sens… jusqu’à celle qui va compter et leur donner le courage de tout changer. Mais ce fameux courage, existe-t-il vraiment ? Anne Gavalda veut y croire, et nous donner l’envie d’y croire aussi. Elle ne nous dit pas que tout sera rose, loin de là. Mais la liberté a un prix.

Mathilde, 24 ans, vit en colocation, fait un travail inintéressant et va dans les bars pour oublier. Un jour, elle y oublie son sac. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance d’un jeune homme, qui va lui donner envie de changer. De même, Yann, jeune homme sur-diplômé qui ne sait pas quoi faire de sa vie, rencontre un de ses voisins, qui va en quelque sorte le révéler à lui-même. Ces rencontres vont leur faire voir la vie en mieux.

Avec Billie, Anna Gavalda revenait au format plus court de ses débuts. La Vie en mieux confirme son retour à la nouvelle cette année. Après tout, c’est grâce à son recueil Je voudrais que quelqu’un m’attente quelque part, qu’elle s’était fait connaître. Et à raison. Elle est percutante, capable de brosser des portraits de personnages forts en quelques mots. Elle sait aller à l’essentiel en nous faisant réfléchir. La Vie en mieux fait appel à cette nostalgie que nous connaissons bien : celle des projets jamais aboutis, des regrets. Lire La Vie en mieux, c’est un peu voir la réalité en face, et peut-être se donner les moyens de voir plus loin que le bout de son nez.

La Vie en mieux passe l’épreuve de la page 99 pour L’Express.