retour sur actu

Avengers a réussi son coup et récolté plus d’un milliard et demi de dollars confirmant que Marvel a construit un univers et a su imposer un processus de fidélisation au poil. L’univers Marvel s’étend désormais à côté des Avengers avec les Gardiens de la Galaxy.

On en entend parler depuis des mois et les premières images du Comic-Con de San Diego l’été dernier avaient confirmé tout le bien que l’on peut penser de ce projet. Western intergalactique sous le drapeau du superhéroïsme, les Gardiens de la galaxie se sont enfin dévoilés au grand public avec la première bande-annonce il y a quelques jours.

Avec des personnages aussi différents et originaux que Star-Lord, Gamora, Groot, Drax ou encore le raton-laveur Rocket Racoon, le projet part déjà sur des bases peu connues du public. Projet ambitieux, pari risqué, les fans ne savent plus trop quoi penser des Gardiens de la Galaxie. Parlons du casting déjà, qui est loin d’être raté, Chris Pratt (Parks and Recreation,  Zero Dark Thirty, Emmett dans La Grande Aventure LEGO), ZOe Saldana (Star Trek), Bradley Cooper (la voix de Rocket) et Vin Diesel (voix de Groot) et Batista (catcheur reconverti) compose le quintet de choc, s’ajoutent Lee Pace (The Hobbit 2), Karen Gillan (Doctor Who), John C. Reilly (Step Bothers), Glenn Close et Benicio Del Toro ! Ouf. Gros casting qui ferait passer celui des Avengers pour des jeunes premiers.

Vin Diesel avait longtemps gardé secret son rôle dans l’écurie Marvel et c’est donc pour Groot qu’il prêtera son bel organe rauque. La particularité de Groot est de ne dire qu’une phrase : Je suis Groot ! Vin Diesel n’a donc eu que peu de temps de travail. Autre personnage intéressant, Rocket Racoon qui est assurément le perso badass au possible. Ce petit raton furieux sera assurément l’attraction du film. Chris Pratt apporte son nouveau corps musclé à Star-Lord, personnage pince-sans-rire qui jouera sûrement son Tony Stark à user et abuser de ses remarques.

gardiens de la galaxie

Prévu le 1er août aux USA et deux semaines après en France, les Gardiens de la galaxie est réalisé par James Gunn qui a fait ses gammes dans l’écurie Troma pour ensuite écrire Scooby-Doo en 2002 ou l’Armée des morts de Zack Snyder en 2004. Il gagne en crédibilité en réalisant Horribilis en 2006 et Super en 2010. Les Gardiens de la galaxie sont son premier gros projet. Rappelons quand même l’histoire : Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …

La première bande-annonce joue à fond la carte du second degré avec une bonne dose d’humour et de décalage. néanmoins, on se réjouit des quelques images rythmées par Hooked on a feeling qui sont assurément spectaculaire. Le public adhérera-t-il aux Gardiens ? La côte de popularité de la troupe n’est pas égale à celle des Avengers mais Marvel a les cojones de proposer ce type de projet qui fera du bien et au monde des super-héros au cinéma et aux space-opera. Avec dix longueurs d’avance sur DC et Warner, Disney et Marvel semble bien parti pour encore faire un gros hold-up cette année. Si Les Gardiens de la galaxie semble avoir un budget de plus ou moins 150 millions de dollars, le box-office devra être assurément supérieur à ceux de Thor ou Captain America pour vraiment rassurer les hauts dirigeants. Thor 2 a été le premier film Marvel a dépassé les 200 millions outre Iron Man et Avengers. Captain America et Thor 1 (et Hulk)  n’ont pas cassé la baraque à billets à leur sortie. rassurés sûrement par les Avengers, les spectateurs ont accueilli Thor 2 avec un peu plus de chaleur. Verdict donc cet été pour Marvel et sa phase 2.