Oublions pour quelques temps, et si vous le voulez bien, le roman original d’Alexandre Dumas, mais aussi toutes les adaptations au cinéma ou sur petit écran qui ont pu être faites sur le sujet. Pour juger au mieux de la série « The Musketeers » (ou « Les Trois Mousquetaires ») de BBC, on préfèrera l’aborder comme un show à part entière…

musketeers

©BBC

Concernant l’histoire, il n’y a rien de très surprenant. On retrouve bien évidemment les fameux Athos, Porthos et Aramis, ainsi que le jeune d’Artagnan, gamin fougueux et doué de l’épée, même si ici, leur rencontre est des plus explosives. Persuadé qu’Athos a tué son père, d’Artagnan se lance dans une course à la vengeance, dont il devra bien vite se détourner pour au contraire, venir en aide à son ennemi. Original. Car si Athos et les mousquetaires ne sont pas toujours des enfants de chœur, ils ne sont pas non plus les assassins que certains pensent.

C’est donc avec plaisir qu’on découvre dans le pilote de cette série historique une sympathique enquête, assez facilement résolue à coups d’épée et de mousquetons. Et qui n’aime pas un bon combat à la pointe de l’épée ? Personnellement, j’ai un faible pour les séries historiques (Jetez un œil à la série « Les Piliers de la Terre », vous m’en direz des nouvelles), et je n’ai eu aucun problème à être transportée dans le Paris de 1630, où Louis XIII se fait mener par le bout du nez par le sournois Cardinal de Richelieu. Les fans de « Doctor Who » seront d’ailleurs ravis de découvrir que le Cardinal n’est autre que Peter Capaldi , le 12ème docteur de la série !

musketeers

©BBC

Les rues de la capitale sont bien sales, les auberges douteuses comme il faut, tandis qu’au contraire le Roi s’amuse à tirer sur de pauvres oiseaux sans défense, entouré de ses conseillers soumis. Du côté des costumes, rien à redire non plus, puisqu’ils siéent si bien à tous ces moustachus et barbus ! De ce côté-là, le voyage dans le temps es bien réussi.

Autre bon point de « The Musketeers » : ses personnages féminins. Oui, certaines sont sexy et séductrices, mais très vite, on découvre que toutes les femmes de la série ont des caractères bien trempés et n’ont certainement pas besoin d’un homme pour mener leur vie. Elles savent se battre, aussi bien avec les mots qu’avec un pistolet et l’une d’elle sauve même la vie d’un des mousquetaires… Des personnages forts qui font plaisir à voir, surtout quand certaines séries américaines restent coincées au préjugé de la femme objet, vile tentatrice ou objet de convoitise.

C’est justement grâce à la richesse de ses personnages que la série pourra séduire les téléspectateurs. Car il faut bien l’avouer, cette énième adaptation des « Trois Mousquetaires » n’apporte rien de bien nouveau à l’histoire originale (c’est bien pour ça qu’il vaut mieux aborder le show de la BBC l’esprit ouvert), et son format d’une heure pourra même décourager certains de s’y intéresser. Pourtant, (et malgré peu d’actions vraiment étonnantes ou inattendues) c’est un show bien mené et bien joué qui permettra aux fans d’Histoire et de combats de cape et d’épée de passer de bonnes soirées, entre action, humour et manipulations en tout genre…