D’abord diffusée sur la chaîne Space avant de débarquer sur Syfy, la série « Bitten » surfe sur la tendance des personnages fantastiques et plus particulièrement sur les… loups-garous. Avouez-le, avec un tel titre vous imaginiez une série sur les vampires, non ? Mais que ce soit des séries sur les vampires ou sur les loups-garous, il en existe déjà bien assez. « Bitten » peut-elle vraiment apporter quelque chose de nouveau au genre  ?

« Vampire Diaries », True Blood », « Teen Wolf », « Being Human », « The Originals »… Ces derniers temps, les loups-garous ont envahi nos écrans, suivant de très près la mode des vampires. Il faut dire qu’ils sont puissants, mystérieux et souvent sexy (le côté bestial, tout ça, tout ça…). Malheureusement, ces magnifiques créatures sont souvent reléguées aux teen shows, et pas vraiment prises au sérieux. Avec « Bitten« , on dirait bien que les scénaristes cherchent à bousculer un peu les préjugés : après tout, l’héroïne principale est une femme. Une louve-garou ? Oui enfin, ne nous enflammons pas trop, car l’héroïne en question n’est autre que Laura Vandervoort, la cousine de Clark Kent alias Superman dans « Smallville » : si les scénaristes voulaient une jolie blonde capable d’harponner l’audience masculine, c’est réussi ! Mais au-delà de ça, l’actrice réussira-t-elle à porter la série sur ses épaules ?

Bitten

©Space

Le pilote, chargé de planter le décor, n’est pas des plus originaux, mais fait bien son travail. On découvre Elena (suis-je la seule que ça perturbe de voir une Elena blonde après celle de « Vampire Diaries?), une jeune femme photographe qui pendant des galipettes avec son petit ami Philip, ressent le besoin de s’échapper dehors… On comprend vite qu’elle est un loup-garou, surtout quand elle finit par se transformer avec moult cris de douleur. Là encore, rien de révolutionnaire dans les effets spéciaux qui ne sont ni mauvais, ni incroyables (je pense qu’on n’arrivera jamais à imiter à la perfection la majesté d’un vrai loup, mais je m’égare)… Mais au moment où la jeune femme attrape sa proie – un mignon petit lapin, on réalise qu’un autre loup-garou, dans une autre forêt, attaque et tue une jeune femme. Un événement qui lance évidemment l’action et réunit au même endroit la meute de loups dont Elena fait partie. On comprend alors très vite que la série s’axera en majorité sur la traque de l’intrus par la meute, avec en toile de fond les amourettes de la jeune femme. Car oui, dans son ancienne meute se trouve l’ancien amour de sa vie !

Bitten

©Space

Comme je vous l’ai dit, rien de révolutionnaire dans le synopsis, et malheureusement, la mise en scène et les acteurs n’en font pas non plus un show exceptionnel. Laura Vandervoort se contente d’être jolie et de mentir affreusement mal à son petit ami, petit ami qui est d’ailleurs soit un très mauvais acteur, soit pas si naïf qu’on le croit… Quand aux membres de la meute, on ne fait que les apercevoir mais ils paraissent pour l’instant plutôt transparents et fades, tandis que l’ex petit-ami, qui s’appelle Clay, essaie d’en faire trop avec sa moue d’homme sombre et torturé.

Reste à voir si la série s’étoffera au fil du temps et si les rebondissements seront plus inattendus que dans ce pilote cousu de fil blanc. En tout cas, le show semble déjà avoir trouvé un bon rythme entre mini scènes de sexe, plans d’acteurs nus comme des vers (ils enlèvent consciencieusement leurs vêtements avant de se transformer) et prises de tête sur l’avenir de la jeune photographe, tiraillée entre sa nouvelle vie et l’ancienne… Tout un programme !

Je l’avoue, j’y vais un peu fort quand je critique cette série, alors que finalement, elle n’a pas de si gros défauts que ça. Seulement, c’est une série comme on en connaît déjà plein et j’espère que les prochains épisodes sauront faire la différence. En attendant, je ne doute pas qu’elle trouve rapidement son public : les fans de fantastique ne manquent pas !

Ouhlala, mais qui choisir entre ces deux hommes pas si beaux ?

 

[box_light]

L’avis de Tom Witwicky

Bitten ne propose rien de bien neuf. Coincée entre True Blood pour la mythologie et l’érotisme latent et les teens shows fantastiques de la CW, voire même Twilight. Bitten peut devenir rapidement un plaisir coupable si elle n’arrive pas à relever le niveau.

[/box_light]