X-Files saison 10 revient, à peine deux semaines après le dernier numéro avec la suite du retour de l’Homme-Douve.

Déçu par le précédent numéro à cause du peu d’évènements probants, on se retrouve cette fois avec une enquête assez courte au final. Mulder est sauvé in extremis (bien entendu) et il est à l’hôpital et… c’est tout. Reste une dizaine de pages de dialogues J’étais plutôt content qu’on montre les origines de Flukeman en flahbacks mais finalement on se trompe et on a juste des flashbacks quasi inutiles.

Il est étrange de lire dix pages où Mulder parle, parle, où les cases sont déconstruites, où la narration est un peu arythmique. Il y avait tant à faire avec cette enquête mais on se retrouve avec des sortes d’introspection, de suspens artificiel et avec une fin sans queue, ni tête.

En effet, [toggle_simple title= »SPOILER » width= »Width of toggle box »]même si Scully n’a pas enlevé tous les parasites de Mulder, ça n’explique en rien la présence d’une nouvelle douve à la fin. Il peut y en avoir des tas, partout ! [/toggle_simple] Le scénario est vraiment très très faible dans cette fin de numéro.

©IDW

©IDW

Côté dessins, on retrouve les mêmes traits que dans le précédent, loin des brouillons du premier arc. Rien à redire de ce côté-là. Cette première enquête pour la ré-ouverture des X-Files est au final faible. Harris n’utilise pas les 44 pages à sa disposition pour créer du rythme pour une enquête qui aurait mérité un meilleur traitement. La fin ouverte n’était pas nécessaire et souligne le côté fan-service.

Le mois prochain, on retrouve un peu de mythologie pour relancer tout ça.