Ce matin, le magazine TIME a publié son classement des 10 meilleures séries de 2013, ou plutôt, le classement du journaliste James Poniewozik… Et le magazine a beau être le roi des classements en tout genre (au même titre que Forbes), il y a un moment où il faut savoir s’arrêter : comment classer de manière objective des séries TV aussi variées ? Réponse : on ne peut pas.

 Observons tout d’abord la liste établie par ce journaliste plein de bonne volonté :

 Orphan Black

10 – Orphan Black. Difficile pour moi de ne pas approuver ce choix ! Cette série canadienne de science-fiction m’a tout de suite conquise et Tatiana Maslany a su me prouver au fil des épisodes qu’elle avait les épaules de jouer une dizaine de personnages différents. Cerise sur le gâteau : une nomination aux Emmy Awards ! Mais si vous n’êtes pas fan de SF, alors cette série ne survivra probablement pas à votre classement.

9 – Mad Men. Belle performance pour le show, qui avec sa sixième saison, semble continuer de ravir les téléspectateurs. Je ne m’étendrai pas dessus, mais effectivement, la série semble être devenue un classique !

8 – The Americans. Encore une nouvelle série de 2013 qui a su convaincre en une saison… Le duo Keri Russell – Matthew Rhys ne m’avait pas totalement convaincu lors du pilote, mais si j’en crois ce classement, j’aurai peut-être dû persister (et voilà un deuxième argument pour expliquer l’inutilité d’un classement!)

7 – Rectify. Voilà bien le seul avantage d’un classement publié dans un magazine comme le TIME : pouvoir dénicher le show prometteur à la visibilité encore trop minime… Avec « Rectify », on s’intéresse enfin aux conséquences sur le long terme de la prison, en suivant le retour à la vie normale de Daniel, après qu’il ait passé 19 ans de sa vie derrière les barreaux.

6 – Bob’s Burger. Ne regardant pas cette série, je n’ai pas grand chose à dire dessus… Je trouve seulement qu’elle ne fait que souligner le fait qu’il est difficile de juger de contenus si différents. Peut-on classer une série animée à côté d’un drame ou d’une série de SF ?

 5 – The Good Wife et 4 – Game of Thrones. Deux séries devenues cultes (mais là encore, à quel moment peut-on vraiment parler de « séries cultes »?!) qui trouvent sans problème leur place dans le haut du panier et qui feront acquiescer plusieurs milliers de téléspectateurs.

 3 – Orange Is The New Black. Encore une petite victoire pour moi, qui milite pour la plus large diffusion de ce show addictif. À force de la placer dans différents tops séries TV, peut-être que la série attirera deux fois plus de curieux pour la saison 2 ? Cette troisième place prouve aussi l’importance qu’a pris Netflix cette année : le site de vidéos à la demande concurrence sans problème les chaînes cablées.

 2 – Breaking Bad. No comment, le show ne cesse de faire parler de lui depuis quelques mois et on peut supposer qu’un classement 2013 sans son nom serait impensable… Certains se demanderont seulement pourquoi il n’a pas atteint la première place !

 1 – Enlightened. Tout simplement parce que la folie nerveuse de Laura Dern a séduit le journaliste en charge du papier ! Personnellement, la série ne m’avait pas convaincue, mais encore une fois tout est question de goût et pour James Poniewozik, la richesse du show était son côté drame, comédie, satire et bien plus encore…

enlightened

Après ces quelques commentaires, on commence à distinguer les problèmes liés au classement des séries TV.

> Il existe trop de séries TV actuellement. Entre les séries qui durent et les nouveautés dont nous abreuvent les chaînes, difficile de tout regarder. Les plus motivés (dont je fais partie) arriveront peut-être à regarder les pilotes, mais si la série ne convainc pas dès l’ouverture, alors elle passera à la trappe. Le journaliste le dit lui même : il est physiquement impossible de vraiment suivre tous les shows. Alors comment savoir s’il n’aurait pas préféré « Masters of Sex » au bout du quatrième ou cinquième épisode ?

> Comment comparer drame et comédie, séries longues et animées ? Ce serait comme comparer des pommes et des oranges (une jolie image que nous offre le journaliste) ! Si j’apprécie regarder « How I Met Your Mother », je la considère aujourd’hui comme un divertissement léger que je ne m’imagine pas placer en parallèle de « The Walking Dead », à l’ambiance résolument différente.

 Le problème est le même pour les séries déjà bien établies dans le paysage audiovisuel et les petites nouvelles. Comment savoir si une nouveauté saura tenir la distance à côté d’un show qui affiche fièrement sa sixième saison ?

> Le propre du classement : l’impossible objectivité. Je finirai finalement par l’évidence : un classement n’a rien d’objectif et on peut en dresser autant qu’il y a de fans de séries TV dans le monde (je vous vois d’ailleurs déjà commencer le vôtre, c’est bien)… Et ce n’est pas parce que c’est le très respecté TIME qui l’établit qu’il faut le suivre à la lettre.

On pourrait encore parler des heures des classements séries (ou films, musiques, livres etc) et même le lier au débat du rôle du critique (vous savez, celui qui selon certains se doit d’être objectif, ce qui est avouons-le, impossible), mais je m’arrêterai là, par peur de vous ennuyer.

N’hésitez pas à réagir sur le classement du TIME ou à concocter votre propre top 10 !