Ice Show a commencé hier sur M6. Des « stars » (NB à moi-même : revoir la définition parce que là je suis pommée) sont entraînées par des professionnels de patinage artistique : Philippe Candeloro, Surya Bonaly, Sarah Abitbol et Gwendal Peizerat. Présentée par Stéphane Rotenberg, l’émission dure 4h et nous offre des moments de télévision dont je ne résiste pas à vous parler aujourd’hui.

Ice Show : 10 raisons de regarder (ou pas) — ou, Ice Show : pourquoi j’ai bien fait de mettre M6 en fond sonore tandis que je révisais mes cours de droit (le grand écart de l’absurde)

1) On ne voit pas passer les 4h

L’émission va à l’essentiel. Pas de blabla inintéressant, pas d’images interminables de répétitions où tout le monde se croute en choeur, presque pas de publicité… Pas d’attente de la fin des votes du public, pas d’énumération chiantissime de notes comme si on était aux Jeux Olympiques. Non vraiment, l’émission nous livre l’essentiel, et les 4h passent comme qui rigole. Ca glisse ! ohohoh.

2) Ils ont tous (jurés, professionels, « stars ») une manière de s’exprimer qui ne laisse pas indifférent

La syntaxe, c’est leur truc. Les tournures de phrase sont soignées, percutantes, on boit leurs paroles et on en redemande ! Vive la langue française bien maîtrisée !

3) On voit la photo de la femme et des filles de Norbert sur la glace alors qu’il danse sur Femmes je vous aime de Julien Clerc

Normal… Après avoir expliqué longuement que de danser si collé-serré avec sa patineuse partenaire, et avoir senti ses « pêches » tout contre lui, l’avait gêné, Norbert tente une prestation d’excuses à son épouse, qui est venue assister au show en direct accompagnée de leurs filles. Norbert n’abandonne pas les grimaces qu’on lui connaît, et lève les bras tout en tourbillant, tandis qu’il se mord laborieusement la lèvre en fronçant les sourcils.

4) Il y a tellement d’émotion

Oui, on pleure pendant Ice Show. Surtout à la fin. Chaque candidat a donné le meilleur de lui-même. Des journées et des nuits entières à tomber sur la glace, puis les progrès… Les coachs ont donc toutes les raisons du monde d’être émus aux larmes. Pudiquement, Philippe Candeloro s’éloigne des caméras alors qu’il craque. Sarah Abitbol ne peut pas se résoudre à se séparer de Norbert, ou de Clara Morgane, sa « petite soeur »… Bon finalement elle choisit Norbert, parce que la famille c’est bien gentil, mais ça fait pas forcément gagner une compét’. Mention spéciale pour Stéphane Rotenberg, qui manque de frapper Sarah Abitbol avec son micro, tandis qu’elle prend trois plombes pour choisir. On est en direct, mince ! Y a des temps à respecter ! Choisiiiiis, bordel !!!

5) On se rend compte qu’on est à côté de la plaque : on ne connaît pas les « stars » d’aujourd’hui

Merde, mais qui sont Kenza Farah et Merwan Rim ? On nous les annonce comme les stars de la chanson « nouvelle génération » (génération Goldman ? ah non, ça c’est autre chose), et on ne les connaît même pas. Snif. Heureusement qu’Ice Show est là pour nous cultiver un peu. Faut vraiment qu’on se mette à la page…

6) Les candidats patinent tous, vraiment, surtout Clara Morgane

Ah oui, c’est vrai : Clara Morgane a fait beaucoup de danse classique, c’est donc grâce à cette formation qu’elle maîtrise le grand écart. Pendant les répétitions, Clara se donne à fond. On sent qu’elle va faire un truc de ouf sur la glace : elle a une grâce naturelle, et elle gère le patinage, déjà ! Quel petit miracle ! Mais son numéro se passe davantage dans les airs que sur la glace… Déception ! Mais bon c’est pas grave, c’était un chouette teaser pour la semaine prochaine ! Ah bah non merde, c’est vrai : elle a été éliminée… Bon.

7) Les juges ne sont pas du tout avares en parole, on en apprend beaucoup sur la technique du patinage artistique

Perchés au-dessus des candidats, les trois juges ont bien fait de faire le déplacement. Après chaque prestation, nous avons droit à une analyse poussée de la technique des candidats, leurs qualités et leurs défauts. Heureusement qu’ils sont là pour apporter à l’émission la gageure sportive et artistique que l’on nous a promise !

8) Des frissonnnns !

« Les pompiers sont là, prêts à intervenir » : ouf, Stéphane, merci, tu nous rassures. Parce qu’il y a un max de danger dans Ice Show ! Et vas-y que ça se casse la gueule par ci, par là… Un bras dans le plâtre, du vertige, Clara Morgane qui enfonce son pantin dans la jambe de son partenaire (…), des frayeurs ! Ouh la la ! D’après nos sources, M6 aurait pris une grosse assurance tous risques pour pallier aux éventuels drames.

9) C’est très différent de « Danse avec les stars »

Attendez, nan ! C’est pas DU TOUT la même chose ! Là c’est du patin, pas de la danse. Ce ne sont pas des « stars » (ah si, si, c’est vrai, on nous l’a suffisamment répété), pas de jury, pas de notes, pas d’éliminations… Enfin rien à voir, quoi, franchement.

10) Richard Virenque ne se dope pas pour ses prestations sur la glace

And that’s all, folks !

Ice Show - Farewell, Clara !

Ice Show – Farewell, Clara !

Norbert balance sur Ice Show : que ceux qui pensent qu’il devrait prendre quelques cours de communication lèvent la main !

giphy