La famille Katz débarque sur France 2 à partir du mercredi 27 novembre à 20h45. Créée par Thalia Rebinsky et Alain Robillard, La famille Katz est une série réalisée par Arnauld Mercadier. Dans les rôles principaux : Julie Depardieu, Catherine Jacob, accompagnées de Serge Hazanavicius et une multitude d’acteurs aussi déjantés qu’eux. La Famille Katz est la bonne surprise de cette fin d’année : totalement barrée, capable de traiter de sujets lourds de façon très (trop ?) légère, j’ai pris beaucoup de plaisir à la regarder.

Une partie de la famille Katz : Théa, Lenny, Lisette et son fils

Une partie de la famille Katz : Théa, Lenny, Lisette et son fils

L’histoire

La famille Katz s’apprête à fêter Noël. On fait la connaissance de Lenny et Théa Katz, le frère et la soeur, qui ont été élevés par leurs grands-parents suite au suicide de leur mère et à la disparition de leur père. Lenny a repris l’entreprise familiale de création de dispositifs de sécurité. Il est marié et a trois garçons, les jumeaux Théo et Léo, et Roméo, qui du haut de ses 12 ans ne parle pas encore… Légèrement à cran, Lenny est le pilier de la famille. Sa soeur, Théa, est une rebelle : refusant de travailler avec sa famille, elle est psychologue au pôle emploi et toujours célibataire : coucher avec Bruno, le meilleur ami gay de son frère un soir de cuite ne comptant pas.

Alors qu’ils ne voient plus leur père depuis des années, Lenny l’a invité au repas de Noël. Théa est folle de la rage : elle ne peut pas lui pardonner de les avoir abandonnés, mais Lenny lui annonce qu’il le revoie depuis quelques temps, et qu’il a beaucoup changé. Mais alors que Théa s’apprête à baisser les armes, Lenny reçoit un coup de fil : leur père a eu une crise cardiaque, il est mort. Le frère et la soeur se rendent  à l’hôpital : là-bas, ils font la connaissance de Lisette, la nouvelle femme de leur père, et de Ben, leur demi-frère de dix-sept ans. L’hôpital leur annonce également qu’une petite fille japonaise attend son père adoptif à l’aéroport. C’est Théa qui doit donc aller la récupérer.

Alors que la famille Katz vivait un quotidien plus ou moins tranquille… tout va être bouleversé. L’arrivée de Lisette, qui réclame ses parts dans la société de son défunt mari et s’improvise co-directrice, le grand-père, Ozie, qui a Alzheimer et prend Lisette pour sa fille décédée, Yuki, la petite qui ne parle que japonais… et, pour couronner le tout, Théa qui découvre qu’elle est enceinte de Bruno, alors qu’elle vient de rencontrer un beau et mystérieux chômeur…

Ce que j’en ai pensé

J’étais en pleine intégrale de Six Feet Under, lorsque j’ai reçu les DVD de La famille Katz. Débuter la série m’a donc fait un drôle d’effet… Certes, le thème de La famille Katz n’est pas inédit (un membre de la famille meurt et tout est bouleversé puis réorganisé), mais la série le traite à sa façon.

La famille Katz propulse directement dans l’esprit de Noël made in « famille compliquée ». On se retrouve pour les fêtes, et cela peut être l’occasion de déterrer quelques secrets, en créer d’autres, s’expliquer, ou tout simplement se rendre compte qu’on s’aime. Ces moments où l’on se sent proche de sa famille, de ses racines, mais aussi ces moments où on ne la supporte plus, alors que tout autour du 25 décembre a tendance à s’exacerber.

Les acteurs prennent clairement du plaisir. Certains sont plus habitués que d’autres au format de la télévision, mais ils se prêtent tous au jeu. Serge Hazanavicius est parfait un grand frère chef de famille névrosé, marié à une perfectionniste au bout du rouleau. Julie Depardieu très crédible en soeur outsider incapable de se dépétrer de son cocon familial.

Si La famille Katz redouble d’inventivité via un scénario constamment renouvelé, on sent un virage aux alentours du 4ème épisode. L’histoire se corse : de nouvelles données apparaissent, qui chaque fois nous surprennent. On a compris l’intention de la série : ne pas se limiter, être drôle, surprenante et déjantée, mais cela a parfois tendance à aller un peu loin, surtout vers la fin. On jugera certains rebondissements pas forcément utiles, ayant tendance à brouiller plus qu’autre chose l’histoire de départ.

La famille Katz au grand complet

La famille Katz au grand complet

On ne sait pas pour le moment s’il y aura une deuxième saison. Ce n’est pas forcément souhaitable ! Ce qui a été réussi une fois, ne sera pas forcément réussi deux fois, et je préfère personnellement garder le souvenir de cette chouette saison qui en 6 épisodes m’a plongée dans l’univers de cette famille déjantée. Cela dit, si une deuxième saison est tournée, je la regarderai très probablement !

La famille Katz a même sa page Facebook

Le teaser de la série