Ce soir sur M6 débute la série événement de cet été Under The Dome. Adapté assez librement du pavé de Stephen King, la série raconte comment une petite ville va vivre après l’arrivée d’un gigantesque dôme qui recouvre la ville toute entière. Diffusée avec succès cet été sur CBS (plus de 10 millions de téléspectateurs), Under The Dome va-t’elle surprendre les français ?

under the dome

©CBS

La petite ville de Chester’s Mill, dans le Maine est soudain coupée du monde par un dôme transparent qui apparaît aux limites de la commune, causant plusieurs accidents mortels le temps que la situation soit connue. Une résistance va alors s’organiser autour d’un vétéran de la guerre en Irak, pour empêcher des personnes malveillantes de parvenir à leur fin.

Derrière ce synopsis rappelant Jericho (2006), Under The Dome se retrouve le dernier maillon d’un cycle qui a débuté avec Lost. Un nombre incroyable de séries feuilletons a vu le jour dont l’une des dernières, Revolution, a été l’une des seules a avoir une saison 2 ! Les séries-concept tiennent compte d’un événement extraordinaire autour duquel gravite une galerie de personnages assez importante. Là où Lost parvenait à tirer son épingle du jeu en mixant intelligemment les deux aspects, les séries feuilletons de ces dernières années ne parvenaient jamais à créer l’engouement. Le concept était le plus souvent présenté dans un pilote formidable puis, comme porté par l’envie de durer, on étirait les intrigues et les révélations. Lame à double tranchant, la série-concept voyait ses enfants mourir rapidement, The Event, Alcatraz, Flash Forward avaient le potentiel d’une mini-série, rien d’autre.

 

under the dome

©CBS

Under The Dome ne révolutionnera pas le concept. La série présente un fort concept de départ mais est anéanti par des intrigues autour de personnages aucunement liées au concept. Ne pensant pas aux erreurs passées, Under The Dome a le cul entre deux chaises en proposant une histoire de personnages et une hsitoire de science-fiction fantastique sans que les deux univers ne cohabitent efficacement. L’intime et l’extime sont deux facettes quasi indépendantes, on brode des personnages au apssé trouble ou aux actions viles pour donner de la substance au tout.

On sait que les producteurs scénaristes partent sur des bases de série à long terme et il serait hypocrite de ne pas penser au concept étiré en longueur. Là où les concepts de Flash Forward ou de The Event montraient une finalité toujours repoussée, Lost proposait un voyage ambitieux. Revolution arrive à maintenir un intérêt car le monde décrit interagit beaucoup plus fortement que celui de Under The Dome.

Les personnages restent assez peu intéressants entre le shérif bourru, la petite frappe, l’ado transi qui kidnappe la jolie fille… Si le livre de Stephen King bouclait la boucle, la série part du principe que rien n’est jamais vraiment terminé. Le cast est bon et on a plaisir à retrouver Mike Vogel (Cloverfield), Rachelle Lefevre (Le Loup Garou du Campus) ou Dean Norris (Breaking Bad).

Avec un pilote plutôt efficace et des effets spéciaux convaincants (vous ne verrez plus les vaches comme avant), Under The Dome n’est ni révolutionnaire, ni mauvaise, elle est divertissante. A vous de choisir, la série a été renouvelée et on se demande tous comment elle pourra durer plus de deux ans. Ce n’est pas nul, ni raté, c’est simplement moins encourageant que ça ne parait.

[divider]

M6 organise un concours autour de la série.

 

jeu concours under the dome

Il faut se prendre en photo en faisant croire que vous êtes sous le dôme. Ensuite envoyez votre photo avec les deux hashtags  #mondome ET #Underthedome .

La photo sera alors relayée sur la page suivante http://www.m6.fr/serie-under_the_dome/mondome/ et vous pourrez gagner une Go-Pro et les livres de Stephen King.