Chers lecteurs, dear TL, the things I do for love !

Cette Critweets n’était pas prévue mais à épisode exceptionnel, Critweets exceptionnelle. Comme tout les lundis, on a le plaisir d’avoir notre shot de pure gold, de bonheur, d’excellence avec The Good Wife mais là, c’était mieux que tout, mieux que tout ce que je pourrais dire. Il est vrai que cette série nous a habitué à la qualité depuis son tout début. Pour moi, c’est la meilleure série broadcastée actuellement. Mieux que Game of Thrones, mieux que Breaking Bad. Oui, j’ose le dire ! Il y a énormément de bonnes séries où, après un épisode, on peut se dire “Bon cet épisode était un peu en dessous mais ça reste une très bonne série”. Eh bien avec The Good Wife, ce genre de phrase n’est jamais arrivée ! Il n’y a pas un épisode qui soit en dessous d’un autre et cela depuis 5 excellente saisons ! Il n’y a strictement rien à jeter: le scénario, les dialogues, les acteurs … Tout est parfait !

Cette saison 5 était donc dans la lignée des autres. Dès le saison première, on a su qu’ils avaient encore mis un cran au dessus en ce qui concerne la qualité. Cela s’est confirmé avec l’épisode deux, puis le trois, puis le quatre. Personnellement, après ce chef d’oeuvre qu’avait été le 5.04, je ne pensais pas que c’était possible d’aller plus loin dans la qualité. Eh bien les showrunners, les writers et les actors m’ont plus une grande claque dans la face. Avec l’épisode 5 “Hitting the fan”, The Good Wife vient de toucher le brillantissime et le génie !

Ah, c’est moi. Oui, vu que c’est vous qui m’avez demandé cette Critweets, ça fait un peu moins mégalo de se citer. Donc oui, voilà ma toute première réaction après le visionnage de l’épisode. Je suis une des premières à l’avoir vu dans ma TL (merci cher professeur de ne pas avoir fait cours ce matin à 9h !). Bon, jusque là vous pouvez dire que c’est peut-être moi qui me suis bien emballée sur cet épisode sans raison particulière.Vous pensez que j’exagère ? Même des gens du métier ont été emballé par l’épisode !

(Aka Donna dans Parks and Recreation).

Cet épisode, je pense qu’on ne l’a pas regardé, on l’a VECU ! Et @ScrewYou et @Drianis_A illustrent bien notre état avec leurs tweets. Bon chacun sa façon d’exprimer son excitation (je doute que beaucoup de monde applaudissent devant leur écran mais ne nous jugeons pas et laissons nous nous réunir sous une même passion). Quoi qu’il en casino pa natet soit, nous étions tous pendus aux lèvres des personnages. Mais dans The Good Wife, il n’y a pas que les dialogues qui comptent, les silences sont tout aussi étudiés et en disent parfois même plus. Souvenez-vous de la tension quand Alicia est emmenée sous escorte jusqu’à l’ascenseur ! Une tension pendant laquelle on attendait sagement, attendant une explosion qui n’allait pas tarder à venir.

Que dire de la scène dans l’ascenseur après. Les writers doivent avoir un truc avec les ascenseurs car c’est là qu’ils nous pondent les meilleurs scènes. Que ce soit quand Alicia découvre la trahison de Kalinda ou des fameuses retrouvailles entre Will et Alicia … Dès que l’on voit un ascenseur, on sait que l’on ne va pas être déçus. Et là, cela refonctionne à merveille dans cet épisode. Alicia brise sa carapace, en s’attendant casino online pas à une réaction si violence (non pas par les gestes, mais pas les mots casino online et l’attitude) de Will.

Oh Will, parlons donc un peu de lui ou plutôt de la performance magistrale de Josh Charles durant cet épisode !

L’épisode s’ouvre sur la réaction de Will à ce qu’il prend pour la trahison d’Alicia. Josh Charles semble réellement sonné par ce qu’il vient d’entendre. Ce n’est pas seulement le patron d’une firme qui est secoué par un mobile casino événement qui peut la mettre en péril mais aussi un homme qui est profondément touché dans son amour propre et sa confiance. C’est un homme toujours amoureux qui vient de comprendre qu’il n’y avait plus d’espoir. Après avoir lâché sa colère et, dans le même temps montré ses émotions, il décide de se renfermer et de devenir une machine qui n’aura plus que pour but d’emporter Alicia et ses associés dans sa chute. Son magistral “I don’t give a damn” quand il met Alicia dans l’ascenseur sonne le glas de tout ce qui a pu se passer entre les deux. La guerre est déclarée. Enfin, sauf quand il doit faire le messager dgfev online casino et informer Alicia que sa fille a appelé. En temps normal, cette scène serait peut être passé inaperçu mais au milieu de tant de tension, elle nous a quasi fous laissé échappé un rire tant elle semble irréelle et tout droit sortie de la quatrième dimension. Encore la force de The Good Wife, toujours nous surprendre et nous amener dans des émotions au moment où l’on s’y attend le moins.

Mais si Will Gardner a été magistral hier, que dire d’Alicia Florrick. Il est vrai que l’on a eu l’habitude d’une palette de sentiments plus variés chez Alicia que Will (et c’est donc peut être pour cela que les compliments pleuvent pour lui). Mais comme le note @ladyteruki c’est une nouvelle facette d’Alicia que nous avons vu dans cet épisode !

Tout comme Peter Florrick, l’attitude d’Alicia nous a profondément marquée ! Pas d’apitoiement, c’est une femme “too busy to kick some asses” qu’on nous a présenté dans Hitting the fan. Bien sur, on sait depuis le début que c’est une femme de caractère. Mais là, ce n’est plus Saint Alicia que nous avons devant nous mais Evilicia comme le dirait @gaetanfisher et @ladyteruki !

They released the Kraken qui dormait au fin fond d’Alicia et c’est une femme prête à tout pour défendre son nouveau bébé que l’on va voir à l’écran. Etant donné les relations passées entre Will et Alicia, on peut s’attendre à de l’excellent sur le plan de l’émotion pour les épisodes à venir. J’espère que la nouvelle Alicia en mode evil bitch restera avec nous jusqu’à la fin de la saison. Mais si jamais elle se radoucit, et cela grâce à @Titmen , nous auront toujours cette scène en mémoire.

Bon si vous n’êtes toujours pas convaincus, juste une série de tweets que je n’ai pas besoin de commenter car tout est dit.

 

Oui même là tout est dit. C’est encore un peu mon état maintenant, à H 13 après le premier visionnage de l’épisode. Après visionnage d’un épisode tout court. Car en effet …

(Oui encore une auto mention). Mais cela illustre bien mon état (et celui de surement beaucoup d’autres) après Hitting the fan. Merci les writers, les actors, les showrunners car c’est pour cela que l’on est sériephiles. Peu de gens (IRL en tout cas) comprennent comment on peut passer des heures, des journées devant un écran pour ce que les gens considèrent comme du sous cinéma ! The Good Wife est la preuve séristique qu’il n’y a pas de sous genre, que la perfection peut être atteinte sur le grand écran et qu’il n’y a pas besoin des moyens des chaines privées pour faire une série excellente !

You heard the Lady, Networks. LEVEL UP !

Elvire.