Dimanche 15 septembre a eu lieu « la Parisienne ». Des milliers de femmes se sont mobilisées contre le cancer du sein dans une course de 6,7 km. L’occasion pour nous de faire un petit zoom sur la chanteuse Jeannette et ses albums « Jeannette sur mesure ». Jeannette, de son vrai nom Alexandra Leclerc, s’est battue contre un cancer. Extérioriser ses émotions en chanson a été pour elle une véritable thérapie.

Après 30 ans, Alexandra Leclerc se voit diagnostiquer un cancer. Styliste, artiste dans l’âme, elle tente d’extérioriser sa souffrance par la peinture, puis pense à un roman. Lors de sa récidive, c’est finalement la musique qu’elle choisira. A l’hôpital, elle met ses textes en chanson à l’aide de sa guitare. Avec Jérôme Lemmonnier, compositeur de musiques de films, elle sort un premier opus, intitulé « Jeannette sur mesure ». Elle en sortira un deuxième quelques mois plus tard, et son site internet en annonce un troisième.

Son but est de faire passer des messages, de mettre des mots sur la maladie. Elle souhaite aussi « partager son regard » avec les patients, les soignants, mais aussi l’entourage des malades.

« Quand on est malade, c’est important de s’échapper, d’avoir un projet, la tête ailleurs, pour sortir de l’isolement, du silence, de l’enfermement des murs blancs de la chambre d’hôpital, de son propre corps qui n’obéit plus. »

Interview en juillet 2012 – sur Ouest France

C’est tout juste sortie de l’hôpital qu’Alexandra concrétise ce projet d’album.

Les opus 1 et 2 contiennent chacun 3 chansons. Des rythmes toujours entraînants, à la guitare sèche. Les titres sont courts, mais efficaces : « Abracadabra », « Plus rien », « Allez, Jeannette ! », « Radiothérapie », etc. En sujet principal bien évidemment la maladie, mais aussi des thèmes plus légers comme l’amour.

couv-jeannette-sur-mesure

Les éditions des albums sont limitées à 300 exemplaires. C’est grâce aux ventes réalisées sur chaque opus qu’Alexandra Leclerc peut continuer à financer ses enregistrements.

Alors que la maladie est un sujet que l’on aborde difficilement en général, la démarche de Jeannette, sa détermination et son optimisme, font vraiment du bien. Elle parle de l’hôpital de manière concrète et réaliste. Elle parle aussi de la douleur, de la peur. Sa voix est claire, pleine de volonté. Les textes sont emmenés par des mélodies rythmées, qui contrastent évidemment beaucoup avec les thèmes abordés.

Après avoir touché le fond et avoir rebondi, Jeannette met sa nouvelle énergie au service de la transmission. Une manière de se rapprocher des autres et leur dire qu’ils ne sont pas seuls. On applaudit la démarche.

Désireuse de faire passer son message plus largement, Jeannette se déplace dans les hôpitaux et les écoles pour parler de son histoire et faire découvrir ses morceaux.

Jeannette a son site web

Mais aussi sa page Facebook

© DR

© DR