Michaël J. Fox est surtout connu pour son rôle de Marty Mc Fly dans la trilogie Retour vers le futur mais il a été un grand acteur de séries avec notamment Sacré Famille puis plus tard Spin City, deux séries à succès. Après une pause dans as carrière pour soigner sa maladie de Parkinson, Fox, revient à la télé dans un rôle miroir pour The Michael J. Fox Show, rien que ça.

Mike Burnady est un ancien animateur télé vedette qui a pris sa retraite anticipée pour soigner son parkinson… Poussé par sa famille, il tente un ultime retour.

The Michael J. Fox Show

©NBC

 

Evidemment la série est un vibrant hommage à l’acteur, de par son titre (il n’est pas rare de voir une série titrée avec le nom de l’acteur) et son histoire) et évidemment, la série joue un peu trop sur la corde sensible pour trouver quelque chose de vraiment pertinent dans la série. Usant des gimmicks de Modern Family avec les témoignages de la famille face caméra, The MJF Show n’arrive pas à être finalement drôle ! On remarque la peine que l’acteur a à garder son corps en place, les allusions à la maladie renvoient directement à la vraie situation de l’acteur et ça en devient quasi déprimant.

Le dernier gag sur sa maladie conclue un épisode en demi-teinte. C’est clairement une comédie dramatique qui met en exergue tout l’aura autour de J. Fox. On le voit souffrir, on se demande à chaque fois s’il joue vraiment ou s’il est d’un naturel bluffant… bref la série produit un certain malaise.

Au-delà de ça, ce pilote met bien tout en place, ça ne raconte pas grand chose, notamment chez les personnages secondaires et on ne peut pas dire si la série va être familial ou centric. Si l’acteur est attachant malgré lui, la série n’est pas vraiment très réussie sur ce pilote.