Les producteurs et scénaristes de The Office ne sont pas au chomage puisqu’ils sont derrière la nouvelle série de HBO, Hello Ladies, sorte de Californication sans Hank Moody.

Stuart (Stephen Merchant) est un webdesigner anglais qui s ‘est installé à Los Angeles. Hélàs, côté coeur, il n’arrive pas à conclure. Entouré par ses potes pas franchement attirants, Stuart va tenter de devenir le roi de la drague au lieu du roi de la loose.

Prenez Hank Moody sans son mojo et vous aurez Stuart, anglais au physique un peu ingrat. Prenez la plume des scénaristes de The Office et vous aurez des situations gênantes qui rappellent beaucoup certains personnages de la série partie au printemps dernier. En somme, Hello Ladies a tout pour (me) plaire.

Hello Ladies

©HBO

Et ce pilote est plutôt réussi, il met bien en place les enjeux que Stuart a dans sa vie et ses priorités en matière de relations humaines. Il est en coloc avec une femme qui a une vie sexuelle active et il a deux potes, l’un est gros, l’autre handicapé, pas vraiment des wingmen en puissance… L’épisode est drôle et Los Angeles est encore un décor de qualité pour ce genre de production. En somme Hello Ladies part plutôt bien. La galerie des personnages secondaires et les relations avec Stuart font de ce pilote une franche réussite. On s’attardera sur le côté pathétique du personnage mais on sait au fond de nous qu’on lui souhaite de se trouver vraiment un coup d’un soir parfait pour relancer la machine à chaque fois.

On ressent le potentiel de Californication mais aussi ses limites. Jouer sur le côté loser du personnage peut vite lasser et tourner en rond. Il faudra une sex friend bien écrite ou des aventures délirantes pour donner un peu de substance à Hello Ladies.