Futurama est parti pour de bon (on peut le croire) le 5 septembre. Revenons sur les trois derniers épisodes avec notamment l’ultime aventure qui permet à la série de terminer sur une excellente note.

[box_light]7×24 – Murder on the Planet Express[/box_light]

FuturamaFuturama arrive en fin de vie dans trois épisodes. Cet épisode 24 va voir toute l’équipe réunie, chose rare. Chacun suspecte l’autre à Planet Express. Une sale ambiance s’installe et Farnsworth organise une Team Building pour ressouder l’équipe. A bord du vaisseau, une étrange créature va semer la zizanie et transformer l’épisode en parodie de Whodunit version Alien. C’est suffisamment drôle et rythmé pour qu’on ne s’ennuie pas. Tous les personnages ont leur moment de gloire (oui même Hermes) et les rebondissements sont cocasses dans leur redondance. On s ‘attend à la révélation mais comme pour The Game (Fincher), le retournement de situation est annihilé par un nouveau qui surprend le spectateur.

Un épisode très bien réalisé qui fait du bien après des centrics Bender et des histoires un peu trop centrées sur le trio avec Fry et Leela.

[divider]

[box_light]7×25 – Stench and Stenchibility[/box_light]

FuturamaAvant-dernier épisode centré sur Zoidberg, il fallait oser. Le crustacé est au centre d’une histoire d’amour alors que Bender participe à un concours de claquettes. Pas de story-lines très passionnantes notamment celle de Bender, vraiment bouche-trou. On frôle cependant le scandaleux avec la mort d’une enfant et Bender qui la piétine. Ca frise la polémique mais donne un tout autre crédit à l’épisode. Futurama se lâche un peu, ça fait du bien.

Outre cette histoire, Zoidberg, lui, rencontre une humaine sans odorat, bien utile quand son odeur est pestilentielle. On sait ce qu’il va se passer et comment ça va se finir, malgré tout, on s’attache à cette histoire. La résolution de l’intrigue sera finalement étonnante et plutôt drôle.

Un épisode correct avant le final et qui prouve que cette dernière saison en avait dans le ventre contrairement à la précédente.

[divider]

[box_light]7×26 – Meanwhile[/box_light]

Futurama se conclue avec cet épisode intitulé Meanwhile. Pour des adieux, la série se penche encore sur la thématique des voyages dans le temps, sujet de nombreux excellents épisodes.
FuturamaLeela est portée disparue quelques heures, suffisament pour que Fry se dise perdu si jamais elle disparaît. Il décide de la demander en mariage. Le professeur a inventé une télécommande qui permet d’aller dix secondes dans le passé. Fry la vole pour arriver à escroquer un bijoutier pour offrir une belle bague à Leela. Rien ne se passe comme prévu et un paradoxe temporel va être le grain de sable qui va pousser Fry à commettre irréparable.

Le voyage dans le temps a donné les meilleurs épisodes de la série avec notamment The Late Philip J. Fry, Roswell That Ends Well ou encore Time Keeps on Slipping. Les scénaristes, jamais à court d’idées pour ce thème, offrent à chaque fois des variations exceptionnelles. Centré ce dernier sur le couple Fry et Leela est un peu facile mais, dès que ça touche à l’émotion pure, Futurama fait mouche. En couplant les deux thématiques, l’épisode offre ni plus ni moins que l’un des plus beaux épisodes de la série. Littéralement, les dix dernières minutes sont un chef d’œuvre d’émotion, de poésie, de justesse, de nostalgie, bref de beauté pure. La série n’a plus le même aura qu’auparavant mais ce moment est vraiment un vrai beau moment d’animation et même de télévision. De plus, cette fin permet carrément de boucler la boucle et d’offrir une vie éternelle à la série. . Il n’y a pas que la fin de Dexter ou de Breaking Bad cet automne, il y a Futurama qui a vraiment réussi sa sortie. Merci pour cette putain de série.

A noter que Futurama revivra le temps d’un cross-over avec les Simpsons en 2014, histoire de redonner encore une fois une nouvelle vie à la série.