Canal + commence demain soir (21 septembre) la diffusion de la saison 1 d’Hannibal. La NBC a annoncé il y a quelques semaines qu’il y aura une saison 2, pour notre plus grand plaisir. Car nous avons aimé Hannibal ! Entre horreur, suspens, psychologie et stratégies, la série nous a tenu en haleine jusqu’à la fin du 13ème épisode.

Le format de la série était la chose inédite à tenter pour Hannibal. Qu’apporter à l’histoire après une série de livres et plusieurs films emblématiques ?

Réalisée par Bryan Fuller, la série Hannibal traite essentiellement de la relation complexe que tissent Hannibal Lecter et Will Graham. Il s’agit donc de l’adaptation du livre Dragon rouge de Thomas Harris. On sait, puisqu’on l’a lu ou avons entendu parlé du roman, que Will Graham finit par arrêter Hannibal. En attendant, dans cette saison 1, tous les deux se rencontrent et vont travailler ensemble dans la résolution de plusieurs meurtres de serial killer.

Les personnages principaux sont donc Hannibal Lecter et Will Graham, accompagnés de Jack Crawford du FBI, le Dr Alana Bloom, et Freddie Lounds, fantasque journaliste qui tient son propre blog sur les crimes les plus affreux et les serial killers les plus flippants. Will, professeur en profiling (?), est doué d’un sixième sens pour démasquer les criminels. Jack Crawford peut donc difficilement se passer de ses services, même si Will est de plus en plus fragile face à la violences des affaires sur lesquelles il est amené à travailler.

Hannibal en pleine action. "Ah, salut ! Je termine et j'arrive"

Hannibal en pleine action. « Ah, salut ! Je termine et j’arrive »

Au début de la saison, Will et Jack font la connaissance d’Hannibal, qui en tant que psychiatre, les aidera à résoudre certains meurtres… Les aider, c’est un bien grand mot. Disons qu’il les emmènera sur les chemins qu’il aura choisi. Au fil des épisodes, ils ne se quitteront plus ! Ils vont rencontrer les uns et les autres différents serial killers (certains biennnnn flippants…) et aussi des victimes. Chaque épisode est centré sur un meurtre en particulier. Il m’est arrivé de perdre le fil, de ne plus savoir si le criminel en question était encore Hannibal, ou un nouveau personnage. On s’y perd dans ce déballage de crimes, et ces envies de tuer. Hannibal rivalise d’imagination, il s’amuse. A-t-il peur parfois ?

On a beau savoir comment l’histoire se termine, on reste curieux. Hannibal en contrôle total et Will si fragile… Comment cela va-t-il tourner ?

Cette tension, entre Hannibal et Will !

Cette tension, entre Hannibal et Will !

Dans le rôle d’Hannibal Lecter, l’excellent Mads Mikkelsen (vu dans Casino Royal, Coco Chanel, et tout récemment dans Michael Kohlhaas). Mads a l’air très sympa en vrai (vu au Grand Journal) mais punaise dans la série qu’est-ce qu’il fait peur ! Froid, inexpressif, imprévisible, stratège de tous les instants : le personnage est corsé, mais l’acteur est parfait. On le regarde avec effroi mais fascination préparer ses petits plats à base de chair humaine et abats… Les gestes sont précis, millimétrés, ces scènes sont impressionnantes. On se croirait dans Top Chef quand les candidats font la démonstration de leurs talents, sauf qu’ici il s’agit d’humains cuisinés…

On pourrait se dire qu’Anthony Hopkins avait fait l’interprétation ultime d’Hannibal, et bien non. Mads Mikkelsen lui apporte quelque chose d’un peu décalé, et c’est l’angle qu’il fallait choisir. Les autres acteurs sont assez bons, en particulier Laurence Fishburne dans le rôle de Jack Crawford et Kacey Rohl dans le rôle d’Abigail Hobbs. Par contre, Mads Mikkelsen fait clairement de l’ombre à un Hugh Dancy (Will Graham) qui du coup semble effacé, un peu fade parfois, dans un rôle trop répétitif. Ce pauvre Will est dérangé, oui, on a compris. Les scènes délirantes se multiplient en fin de saison et pourront ennuyer.

En bref, une première saison très prometteuse, qui pose bien les bases de l’histoire et développe certains personnages de manière très intéressante. Mon personnage dérangé préféré était Abigail Hobbs. Flippante et étonnante à souhait ! Les affaires de meurtre se suivent mais ne se ressemblent pas. On finit toujours par se demander qui a fait le coup. Hannibal ? Quelqu’un d’autre ? Hannibal est-il quand même impliqué ? Finira-t-il par l’être ? Se fera-t-il pincé ? A quel moment Will finira-t-il par avoir des doutes, sacrébleu, alors qu’on nous parle de lui comme d’un petit génie du profiling ??

Je vous conseille pour finir cet excellent article d’un collègue amateur de la série : Hannibal, grand gagnant master-chef 2013, par Dinalant.

Hannibal sait recevoir !

Hannibal sait recevoir !