A l’occasion des 20 ans de la série en France, revenons sur la série du côté du public et des critiques. A travers les chiffres d’audiences, nous nous appuierons sur la vie de la série en s’arrêtant sur les événements à retenir de X-Files (épisodes, coulisses, production).

X-Files2000/2002 : Espoir et désespoir

La saison 7 a montré l’essoufflement déjà ressenti en fin de saison 5. Le ton léger de la saison 7 contraste encore plus avec le ton sérieux de la saison 5 et celui plus mainstream de la saison 6. La série accumule les récompenses mais techniques plutôt qu’artistiques, montrant que la série est toujours au top formellement parlant. David Duchovny ne reviendra que dans une poignée d’épisodes et Anderson reprend le costume de Scully à temps plein. Carter et son équipe doivent impérativement retrouver un second souffle. L’arrivée de l’agent Doggett interprété par Robert Patrick (Sopranos, Terminator 2) va permettre aux scénaristes de renouveler entièrement leur façon de voir la série. Qui dit nouveau personnage principal dit nouveaux enjeux et nouveau départ. Et c’est vraiment un nouveau départ que la série va prendre. La relation entre Scully et Doggett va créer une émulation certaine qui va permettre à la saison 8 d’être tout sauf une copie de la saison précédente. Les scénaristes l’ont compris, X-Files doit renaitre de ses cendres.

Devant le doute, le public répond encore présent quand même. Within qui ouvre la saison, fait mieux que Requiem. 16 millions de personnes découvrent Doggett et le sort de Mulder. La curiosité passée, ce sont entre 12 et 14 millions d’américains qui vont suivre les enquêtes du duo Doggett / Scully. La première mention de Mulder donne un coup de pouce à Badlaa et annonce The Gift, première réapparition de Mulder devant  près de 15 millions de personnes.

X-Files

 

Son vrai retour se fera en deux fois, d’abord par flashbacks avec un focus sur la relation Mulder et Scully et la mystérieuse grossesse de Scully puis par son retour à temps plein deux épisodes plus tard. Le buzz orchestré par This Is Not Happening, finalement sans Mulder dedans, relance la machine. 16 puis 17 millions de personnes regardent le retour de leur personnage fétiche. La série retrouve des scores qu’elle n’avait plus atteints depuis la mi-saison 7. Cependant, Mulder retrouvé, le public repart aussitôt. C’est peut-être encore de trop pour lui avec notamment un nouveau personnage, Monica Reyes, qui va se faire sa place doucement.  Carter avait déjà dans l’idée que la dynamique entre Mulder et Scully se perdait et que de nouvelles têtes pouvaient rafraichir la série. Il a eu raison, Alone, possède de bons échanges entre les 2 paires d’agents.
Déjà laissé pour mort plusieurs fois, Mulder ne peut pas retenir 5 millions de personnes de partir. La série retrouve alors des scores aux alentours de 12 millions de personnes. Accompagné par le retour de Mulder à temps plein, une mythologie encore modifiée à base de super soldats mais le public ne suit pas plus pour autant. A titre de comparaison, la première partie de saison sans Mulder était plus suivie que la seconde avec Mulder.

 

 

Avec un vrai début, un vrai fil rouge et une vraie fin, la saison 8 se termine devant 14 millions de personnes et limite fortement la casse. Elle ne perd quasiment pas de téléspectateurs malgré des audiences en dents de scie. La saison 9 avec le vrai départ de Mulder va cependant laisser l’équipe créatrice devant le fait accompli : X-Files a joué ses dernières cartes.

 

X-Files

Evolution des audiences

 

X-Files

La saison 9 se poursuit avec une Scully au second plan, Gillian Anderson est encore considéré comme la star de la série cette année mais laissera le déroulement des enquêtes au duo Doggett / Reyes. La série débute pour la première fois en deçà des scores du précédent épisode. A peine 11 millions de personnes sont tout de même curieux quant à l’avenir de leur série fétiche. Les scores descendront jusqu’à 8 millions. Mulder est à peine mentionné, Scully fait figuration et malgré les efforts certains de Reyes et Doggett, la série est en fin de vie. Le constat est clair quand Chris Carter va dégainer deux coups spéciaux : un épisode où un retour de Mulder est souligné et un épisode centré sur John Doggett. Aucun des deux ne viendra relever le niveau. Carter annonce quelques semaines plus tard que la série se terminera en mai prochain.

« I haven’t been able to find a way to find where the viewers went. » annoncera-t-il.

L’épisode mythologique Trust No One semblait être un retour aux sources primales de la conspiration et de la mythologie mais le mal était fait. Le double épisode mythologique Provenance  / Providence sonnera le glas de ce fil rouge fabriqué quasi dans l’urgence malgré un petit sursaut pour le premier épisode. Le fond est atteint avec 7.3 millions de personnes devant Underneath soit le plus petit score historique de la série. La saison 9 est la moins regardée de toute la série.

Un épisode réalisé par William et renouant avec l’intrigue du rôle de Mulder dans la conspiration intéresse 9 millions de gens qui attendent le retour de Mulder pour de bon pour le double épisode final diffusé quelques semaines plus tard. La série a opéré un long chemin de croix depuis Jump The Shark ; Chaque épisode conclut quelque chose, que ce soit les Lone Gunmen (Jump The Shark), William (William), le fils de Doggett disparu (Release), les loners (Sunshine Days) et enfin la série avec The Truth qui voit 13 millions de personnes être témoin du tirage de rideau. Avec cet épisode, Carter démontre que sa mythologie était cohérente à défaut de tenir la route mais que Mulder n’avait plus grand place dans tout le système.

X-Files

La saison se termine sur une bonne note malgré un score un peu timide. Qui aurait pensé que seulement 13 millions de personnes allaient assister au final d’une des plus célèbres séries de tous les temps ? Série qui a eu une vie assez mouvementée. Loin d’être le phénomène soudain et tenace, X-Files a été un succès fait dans la longueur puis pris au piège par son propre modèle a essayé de limiter la casse avant de sombrer, la faute à la FOX qui voulait garder sa poule aux œufs d’or.

X-Files

Evolution des audiences

Victime de son succès, X-Files n’est finalement jamais été totalement un hit. Le public a rapidement compris que le buzz autour de la série se mêlait à ses qualités intrinsèques et à un modèle audacieux. La curiosité a été le principal facteur et malgré les efforts permanents de l’équipe créatrice, le public n’a pas totalement adhéré au concept. Chaque saison voyait sa courbe d’audience oscillait entre offre et demande. Les meilleurs épisodes ne sont pas les plus regardés. X-Files n’était pas une série à public.

Classement saison

 

Combien de personnes ont lâché la série car ils ne l’ont plus comprise ? Encore aujourd’hui, on a du mal à cerner le point de départ du succès de la série et son point de chute. C’était mieux quand Mulder était là, c’est devenu nul, c’était compliqué à un moment sont autant de phrases entendues qui n’expliquent pas vraiment comment X-Files s’est retrouvé dans de telles conditions. Mouvements internes, défis artistiques, enjeux financiers, la vie et mort de X-Files est digne de ses propres rebondissements scénaristiques. Elle restera célèbre pour son intérêt soudain, sa qualité propre, vérifiée et ne sera finalement pas une série totalement réussie. Elle restera culte par son succès mais certainement aussi célèbre par son évolution. On a tous déjà regardé X-Files, et les seuls chiffres à retenir finalement sont le nombre de souvenirs que l’on a avec elle. C’est peut-être ça qu’il faut garder en tête.

X-Files

Audiences des 9 saisons