A l’occasion des 20 ans de la série en France, revenons sur la série du côté du public et des critiques. A travers les chiffres d’audiences, nous nous appuierons sur la vie de la série en s’arrêtant sur les événements à retenir de X-Files (épisodes, coulisses, production).

X-Files1998/2000 : Limites, renouvellement et diversité

La saison 5, portée par un season premiere au sommet, fait mieux en moyenne que la saison 4. Si on enlève le double épisode Redux, la série décline pour la première fois de son histoire mais avec un niveau encore honorable de plus de 19 millions de personnes. Le film Fight The Future a engrangé 85 millions de dollars soit en proportion, moins que le public TV. Pensé comme un film à double facette, autant pour les profanes que les fans, FTF a permis d’exposer ce que le public attendait : les extraterrestres existent bel et bien et le gouvernement fera tout pour les combattre.

La saison 6 débute dans les mêmes eaux que les season premiere 3 et 4 avec 20.34 millions de téléspectateurs. Chris Carter, le créateur, voulant offrir un nouveau visage à la série, les épisodes sont plus orientés vers des thèmes plus frais. Les décors californiens ne se prêtent plus trop à la noirceur des idées des scénaristes. Les déserts, les bourgs sont utilisés avec intelligence dans Drive, Dreamland ou Rain King. Le public est encore là, la série reste la plus regardée de la FOX.

 

X-Files

Comparatif des moyennes

XF01 (8)

Parlons du couple et de la relation Mulder et Scully au centre des discussions de fans. Jamais totalement montrée du doigt, ni soulignée mais toujours suggérée, le rapprochement des deux personnages était au centre d’un drame terrible dans la saison 4 et le presque baiser du film semble avoir donné des ailes aux scénaristes. La saison 6 va se concentrer sur les fondements de leur relation. Après les avoir séparés professionnellement dans leur quête, les voilà souvent au milieu d’histoires leur rappellent que, oui, ils sont humains et que les hormones travaillent aussi chez eux. La perte de l’être cher sous la thématique du cancer dans la saison 4, du combat solitaire dans la saison 5 prend la forme de la perte véritable de l’autre. Mulder et Scully n’ont jamais autant côtoyé la mort durant cette saison 6. Les corps ne sont plus les leurs (Dreamland), leur mort est proche (How The Ghosts, Tithonus, Monday, Field Trip), leur amour est joué (Arcadia) ou inavoué (Rain King). Ce fil rouge invisible tient le public et la série gardera des scores honorables pendant toute cette saison 6.

Les épisodes mythologiques sont assez spéciaux. Le premier, Dreamland, est surtout comique alors que, poussé par un public demandeur et un canevas fouillis, Carter dévoile en grandes pompes que toute la vérité sera faite durant Two Fathers / One Son. L’audience ne sera pas au rendez-vous, le public se sentant déjà lésé depuis un an.

tvad

Si la mythologie est soulagée d’un poids énorme durant ces deux épisodes, le public ne semble pas plus attiré que ça. Sûrement mêlée à un manque de peps dans les loners de fin de saison, la 6 se termine dans scores proches des 15 millions avec un gouffre à 13 pour l’épisode centré sur les Lone Gunmen. Le season finale ouvrant sur une mythologie de seconde génération n’intéresse que 16 millions de personnes, loin des 20 millions du 6×01. La série est sur une pente descendante, semble avoir vécu. La saison 7 considérée comme la dernière va offrir encore un autre visage.

X-Files

Evolution des audiences

X-FilesEn effet, la mythologie étant considérablement délayée et offrant un nouveau visage, X-Files va faire face à son plus grand défi : sortir par la grande porte. Tout est fait pour que Carter sorte ses dernières armes et conclue la série en beauté. Hélas, le public semble décider à comprendre que la série n’a plus rien à offrir. Les loners se veulent assez fades, sans réel enjeu, pauvre en rebondissements. Le public n’y croit plus.

Si le season premiere The Sixth Extinction intéresse 18 millions de personnes (toujours plus que le season finale), l’audience décline pour atteindre moins de 13 millions avec Rush. Un regain d’intérêt vient redonner le sourire. Carter comprend cependant que la série n’a plus la même force qu’avant. Alors que ses plans pour conclure la série sont annihilés, il conclut l’intrigue sur la sœur de Mulder, Samantha devant seulement 15 millions de personnes. L’un des mystères les plus anciens n’avait même plus intrigué le public. X-Cops puis First Person Shooter proposant X-Files version documentaire et Mulder et Scully dans un jeu vidéo semblent définitivement rangés la série dans la catégorie Jump The Shark (sauter le requin) En gros, elle n’a plus rien à offrir. L’audience stagne aux alentours des 13 millions. L’ultime épisode intitulé Requiem faisant miroir à l‘épisode pilote cumulera 15 millions d’américains devant leur télé. Un journaliste de CinéFantastique dit de la saison qu’elle « n’est plus le gros flip, Carter et son équipe font du pied au public comme si ils disaient : nous n’y croyons plus nous-mêmes ». Les spécialistes ont aimé cette saison mais trouve que les limites sont rapidement atteintes. Renouvelée in extremis, la série est face à plusieurs soucis : l’audience chute, la série n’est plus aussi attractive et surtout les deux acteurs ne semblent pas motivés à reprendre du service.

 

X-Files

Evolution des audiences