Avec Muette, Eric Pessan choisit pour cette rentrée le thème de la fugue et du mal-être adolescent. Muette, ou l’incompréhension entre une jeune fille et le reste du monde. Un roman sensible et poétique.

muette-eric-pessanC’est l’été. Le moment est idéal. Muette a soigneusement préparé sa fuite, pensé au meilleur endroit où se cacher, au temps qu’il faudra à ses parents pour se rendre compte de son absence. S’ils la remarquent. Alors elle est partie. Elle a rassemblé quelques affaires, des biscuits, des bouteilles d’eau, une tenue de rechange. Elle a fermé la porte derrière elle et elle est partie sans se retourner. Là-bas, à quelques kilomètres à peine, il y a une grange abandonnée. Elle deviendra sa grange.

La fugue lui donne des ailes, le sentiment de liberté la fait vibrer. Muette redécouvre ce petit chemin à travers les bois qu’elle a pourtant mille fois emprunté. Mais cette fois, personne ne sait où elle est, personne ne peut lui dire de rentrer. Là-bas, l’attend la grange, ce lieu merveilleux où elle sera libre de faire ce qu’elle veut. Quand elle veut. Parce qu’elle le veut.

Dans ce roman touchant, Eric Pessan nous entraine dans une aventure comme il en existe tant : une adolescente décide de s’enfuir pour découvrir la liberté. A travers cette fugue, la sensibilité de la plume de l’auteur nous dévoile les pensées de Muette, ses impressions, ses craintes, sa détermination. Tantôt décidée, tantôt effrayée, Muette est finalement une adolescente comme les autres, une jeune fille qui ne trouve pas sa place dans le monde qui l’entoure et se sent profondément seule et incomprise. Cette solitude psychologique, elle la matérialise en s’exilant au milieu de la forêt.

Mais en s’installant à quelques kilomètres à peine de chez ses parents, quel est son véritable but ? Et si ce monde qui ne la comprend pas, elle voulait y entrer ? Comme si cette fugue était un voyage initiatique, une manière de montrer qu’elle existe, qu’elle est capable de vivre par elle-même, pour elle-même et d’entrer ainsi dans le monde des adultes en laissant derrière elle, sur le chemin qui la conduit à la grange, son enfance révolue.

« Muette franchit un fossé et chasse les images, chasse tout souvenir, elle aimerait perdre la mémoire,n effacer, effacer, creuser et enfouir, redevenir le lapin qui sait vivre sous terre. Ou bien elle ouvrirait le contenu de son crâne, saisirait avec une petite flèche les éléments indésirables, les glisserait par-dessus la corbeille et hop, disparus. Videz la corbeille. Voulez-vous vraiment supprimer ces éléments? Oui. Et enfin, la paix, tout simplement la paix. »

Eric Pessan est déjà auteur de 6 romans, parus chez divers éditeurs. Il touche un peu à tout en matière de littérature : jeunesse, nouvelles, pièces de théâtre, poésie…

Muette est déjà en lice pour des prix littéraires, dont le prix Femina, pour lequel il a intégré la première sélection.

© Thierry Rajic / Figure

© Thierry Rajic / Figure