A l’occasion des 20 ans de la série en France, revenons sur la série du côté du public et des critiques. A travers les chiffres d’audiences, nous nous appuierons sur la vie de la série en s’arrêtant sur les événements à retenir de X-Files (épisodes, coulisses, production).

X-Files1997/1998 : dans la continuité et le risque maximum

X-Files engrange les récompenses depuis trois ans et attire toujours un public très nombreux. Maintenant que la série est installée, elle va pouvoir tenter de jouer sur ses acquis. .. à ses risques et périls.
La mythologique est de plus en plus étoffée, hermétique, quasi inracontable pour la plupart des novices, les loners sont donc la seule bouée de sauvetage de la série. La série a atteint l’excellente durant la saison 4. Le ton très noir de la série s’est confirmé et ses qualités formelles sont saluées. Les acteurs sont à leur sommet et les nœuds dramatiques ont affirmé X-Files comme un des meilleures séries de ces dernières années. La consécration viendra de l’annonce d’un film, tourné avant cette saison 5 et qui sortira entre la saison 5 et la 6. La mission de Carter et ses hommes et donc d’offrir cette année, un tremplin pour le film en éclaircissant les buts et finalités de la conspiration et de clarifier la quête de Mulder et Scully. En donnant suite à l’apothéose mélo dramatico mythologico SF de Gethsemane, Redux 1 et 2 reviennent titiller la barre des 24 millions. Cependant la seconde partie laisse encore partir des gens. La saison 5 se maintiendra autour des 20/21 millions de téléspectateurs. La série est dans le top 10 hebdo des séries les plus regardées et le troisième drama derrière Urgences et Les Anges du Bonheur. En France, la série continue de faire les beaux jours de M6. La série a quitté la case du samedi pour celle du jeudi soir. Les audiences sont toujours au beau fixe. Dans les médias, le film semble garder la série sur les devants de la scène, la course aux spoilers et la dynamique du duo Mulder / Scully animent les débats et les couvertures. On est plus intéressés par le baiser évoqué par le prochain film que par l’avancée du fil rouge de la série.

X-Files

Les loners se veulent plus décalés, moins dramatiques, des plumes comme celles de Stephen King ou William Gibson viennent enrichir le bestiaire de la série sans miracle. Des épisodes en noir et blanc (Post Modern Prometheus), à gros budget (Kill Switch), comique (Bad Blood) ou centré sur des personnages secondaires (Unusual Suspects) ne créent pas la surprise.

L’exception qui confirme la règle ? Les secondes parties d’épisodes mythologiques font quasi jeu égal avec les premières parties.
Le revers de la médaille ? La série perd ses fidèles lassés par une mythologie devenue complexe. En effet, le double épisode Patient X révèle de nouveaux personnages, de nouveaux enjeux et rendent encore moins transparent les tenants et aboutissants de la série. Le couperet tombe. L’audience s’effondre après ce double épisode, sûrement aidé par un épisode qui a le cul entre deux chaises mythologiques, Travelers, ni totalement mythologique, ni totalement centré sur les personnages principaux.

X-Files

La série n’a que 20 épisodes pour prouver qu’elle en a encore dans le ventre. La mythologie n’a pas été totalement simplifié au contraire et les loners ne semblent que peu affecter le duo Mulder et Scully. Le film prévu en fin de saison a sûrement limité la volonté des scénaristes.

X-Files ne se relèvera jamais de cette chute et les scores oscilleront autour des 17/18 millions, avec un creux à 13.5 millions pour All Souls alors que Patient X avait intrigué 20 millions de personnes. La saison 5 se terminera avec un épisode sans cliffhanger intitulé The End marquant la fin d’une époque. La série déménage de Vancouver à Los Angeles, le film sort le mois d’après et la série va devoir passer le cap des 5 saisons.

 

 

Pour la première fois, le season finale est inférieur en audiences à celui de l’année passée. La différence est encore plus marquante avec le succès du season premiere, Redux. La saison se termine par l’incendie du bureau de Mulder avec toutes ses archives parties en fumée. Comme un point de non-retour, cette scène marque la fin d’une ère. Toujours croissante, la série semble restée sur ses acquis à cause d’un long-métrage qui se veut la plaque tournante de deux périodes distinctes. Pour beaucoup, il y a eu un avant et un après Vancouver.

X-Files

Comparatif des premiers et derniers épisodes de chaque saison

Le film peut-il remettre les pendules à l’heure ?

X-Files

Evolution des audiences