Le coeur par effraction, en anglais The Heart Broke In, porte bien son nom. Le dernier roman de James Meek opère d’incessants allers-retours entre les sentiments que l’on pensait avoir, et ceux que l’on est étonné de développer. Des personnages qui se croyaient sans reproche vont se trouver face à des tentations de mensonges et de trahisons nécessaires à leur survie.

Ritchie Shepherd et sa femme sont les anciennes icônes du groupe de rock The Lazygods. Aujourd’hui, lui est producteur d’une grosse émission de télé-réalité, et elle femme au foyer dans leur grande villa de la banlieue londonienne. Ritchie a un point faible : les jeunes filles, les très jeunes filles… Depuis quelques mois, il entretient une relation sulfureuse avec Nicole, quinze ans.

couv-le-coeur-par-effractionUn jour, Ritchie est invité à déjeuner par Val Oatman, rédacteur en chef d’un très grand quotidien anglais et accesoiremment ex-fiancé de sa soeur, Rebecca. Val, ivre de colère d’avoir été repoussé par la jolie Bec, menace Ritchie de tout dévoiler de ses aventures amoureuses illégales, s’il ne lui livre pas un gros scoop bien honteux sur sa soeur.

Ritchie et Rebecca ont toujours eu une relation très complice. Le frère va donc se retrouver tiraillé entre la peur de finir en prison en perdant femme et enfants, et le refus de faire du mal à sa soeur. Quel choix va-t-il donc faire ? Il pourrait bien se surprendre lui-même, et surprendre au passage le lecteur… !

Cette intrigue est développée dans les premiers chapitres du roman de James Meek. Il intègre ensuite ses autres personnages : Alex, Matthew, Harry… Ils en viennent à occuper tout le roman pendant de longues pages. Où est passé Ritchie ? On pensait qu’il serait le personnage principal du Coeur par effraction ; le voici qui disparaît à la faveur de Rebecca.

Attention à ne pas s’attendre à un thriller psychologique à couper le souffle. De la psychologie, il y en a, et James Meek la maîtrise. Mais les rebondissements se feront rares et le rythme lent.

On abandonne donc Ritchie Shepherd après quelques chapitres, et l’auteur nous parle de Rebecca. Cette jeune chercheuse mène pour le moment une carrière brillante. Passionnée, elle est même cobaye dans le cadre d’une recherche de vaccin pour l’Afrique. Alors qu’elle a repoussé Val Oatman, elle va retrouver Alex, l’un de ses premiers amours qui jouait à l’époque de la musique avec Ritchie. Il est aujourd’hui chercheur, comme elle. Cela tombe bien.

Le reproche principal que je ferais au roman de James Meek est le manque de dynamisme. Des chapitres entiers sont consacrés à la description des personnages. On attend le rebondissement, la suite de l’intrigue, quelque chose qui nous fasse vibrer ! Pour ma part, j’ai trouvé que cela arrivait trop tard. J’ai parfois presque eu le temps de me désintéresser de certains personnages avant de connaître le dénouement de telle ou telle intrigue.

Cependant, une fois que l’on sait à quoi s’en tenir, les personnages de James Meek possèdent une densité très appréciable. A la fin du Coeur par effraction, on a l’impression de bien connaître Ritchie, Rebecca, Alex, Harry et les autres. Leurs développement sont tout à fait crédibles, et l’on s’identifie à leurs doutes, leurs quêtes de vérité. Un thriller psychologique très contemporain, dans ce monde à l’ère numérique où tout tend à se savoir, et où les secrets de famille peuvent faire le tour du monde en quelques secondes.

James Meek

James Meek

Pour en savoir plus, découvrez le simple mais efficace site de James Meek