Par le même auteur qu’Un carré de ciel bleu, Hanayamata est un shôjo qui a pour héroïne une adolescente, dont le seul but n’est pas de courir après les garçons… pour une fois. Au Japon, 3 volumes ont déjà été publiés. Cet été, l’éditeur Doki Doki nous fait découvrir le premier.

Une volonté de s’affirmer à travers la danse et l’amitié.

Synopsis : « Pour mieux supporter sa vie tristement banale Naru Sekiya, 14 ans, aime rêver à des mondes imaginaires. Jusqu’au soir où elle croise une jeune fille si gracieuse qu’elle semble flotter dans les airs… Serait-ce une fée ? Naru vient tout simplement de rencontrer sa nouvelle camarade de classe Hana. Extravertie, enjouée, spontanée, elle est à l’opposé de Naru… et elle va changer sa vie en l’entraînant dans le monde extraordinaire d’une danse festive japonaise, le Yosakoï ! »

L’auteur nous emmène dans le monde du yosakoï, une danse très énergique, aux costumes colorés, qui mélange la tradition avec des rythmes modernes. Un manga original, sur l’affirmation de soi pendant cette période de l’adolescence qui peut être une étape difficile dans la vie des jeunes filles. On n’apprend pas grand-chose sur le yosakoï dans ce premier volume qui sert surtout à poser la trame et les psychologies des personnages. Mais ce sujet original pourrait très bien faire des adeptes comme ce fût le cas pour le jeu de go avec le manga Ikaru no go (Tonkam), d’ailleurs une groupe officiel de yosakoï existe déjà en France.

Ce manga a un dessin très expressif, soigné et très agréable à l’œil. Il est également rempli d’humour avec des personnages attachants qui ont chacun leurs traits de caractères. Et surtout, il nous fait découvrir un côté peu connu de la culture japonaise avec le yosakoï.

A découvrir d’urgence pour les adeptes du shôjo.

hanayamata

Article par San