« Cauchemar en cuisine », c’est notre émission défouloir du mardi soir. M6 diffuse la nouvelle saison depuis quelques semaines, pour notre plus grand bonheur.

Alors que « Top Chef » nous apprenait les durs rudiments du métier de cuisinier gastronomique (sans insulter les candidats, svp !), « Cauchemar en cuisine » est d’un tout autre genre. Philippe Etchebest s’acharne sur de pauvres restaurateurs en mal de conseils : nous vengerions-nous, en regardant, de la pression que nous subissons nous-mêmes sur notre lieu de travail ?

Je ne ferai pas ici d’analyse psycho-socio des personnes (dont je fais partie) qui regardent avidement cette émission. Le but de cet article (s’il en faut un) et d’expliquer en quoi consiste l’émission, et pourquoi ché rigolo.

TWITOSCOPIE-Laurence-Boccolini-s-essaye-aux-jeux-de-mots-devant-Cauchemar-en-cuisine_portrait_w532

Philippe Etchebest est le chef du restaurant L’Hostellerie de Plaisance » à Saint-Emilion en Gironde.

« Vers 16 ans j’ai dû faire un choix : carrière sportive ou cuisine ». Il dit avoir pratiqué le rugby et la boxe… C’est drôle, on l’imagine beauuucoup mieux dans ces deux disciplines, que derrière son plan de travail en train de dresser minutieusement un plat… 🙂

Ses deux étoiles Michelin et son titre de Meilleur Ouvrier de France (en 2000), témoignent néamoins de son grand talent. Il a également obtenu en 2008 le titre de « Grand Chef Relais & Châteaux ». Menus Découverte et Dégustation à respectivement 107 et 152 euros : un peu cher si l’on en croit les photos des plats qui n’ont pas l’air hyper copieux… Mais on irait bien y faire un tour quand même !

Cela fait deux ans qu’il « abandonne » les cuisines de son restaurant pour « voler » au secours de pauvres restaurateurs en détresse. et franchement on est toujours gâtés. Je ne sais pas comment ils choisissent leurs candidats (ou victimes) mais c’est toujours du très haut niveau. Cuisines dégueulasses, cuisiniers plutôt débiles, responsable de restaurant à la masse, famille qui se déchire et ne s’est pas dit les choses depuis dix ans…

Philippe murmure à leur oreille… et à la fin de l’émission, bam, tout rentre dans l’ordre. Les restaurateurs, les yeux pleins de larmes et de reconnaissance envers leur Messie, savent enfin comment mener leur affaire. Alors que le Chef Etchebest s’éloigne au loin, en faisant des coucous à ses nouveaux protégés, un petit mot apparaît sur l’écran, généralement du style « Bernard a repris le contrôle de son restaurant et de son équipe. Ginette s’éclate en cuisine et adore régaler ses clients (alors qu’avant c’était immonde), la cuisine est toute propre et ils la nettoient tous les jours ». J’exagère un peu, mais en gros c’est l’idée.

Cauchemar-en-cuisine_portrait_w858

L’émission se déroule toujours de la même manière. Philippe Etchebest arrive en voiture dans le patelin en question (souvent de petits villages, à part Lyon, Marseille et Sète :p) et galère car le restaurant n’est indiqué nul part. Il demande aux habitants, qui ne savent pas le renseigner. « Ca commence bien » est sa phrase préférée. Enfin arrivé à destination, il fait mine de se présenter « plus tôt que prévu », pour les déstabiliser, et les voir à l’oeuvre « pour de vrai ». Et effectivement ils sont toujours plutôt déstabilisés. La responsable du restaurant s’enfuit en cuisine en chialant, son mari tente de la rassurer tout en murmurant un « on est dans la merde », le cuisinier ne fait pas le fier… Le mec du bar baisse la tête et continue d’essuyer ses verres (car le restaurant est désert, il n’a rien d’autre à faire).

Etchebest commande plusieurs plats pour tester. Il a toujours sa petite carafe de rouge pour l’accompagner ; des fois qu’il ne pourrait rien avaler, au moins il aura eu un peu de raisin. En général (à part lors des dernières émissions où ils ont modifié un peu le scénario), c’est dégueulasse. Mine dégoûtée, remarques assassines, et fou rire, Philippe Etchebest n’épargne rien à ses victimes ! Les serveurs repartent bredouilles, les assiettes pleines, et le Chef décide d’aller voir les cuisines… Et là C’EST LE DRAME ! Pigeons crevés, moisissure, nourriture pourrie, vieux poissons congelés depuis des années (pour le coup là je n’exagère pas), c’est SYMPATHIQUE ! On se dit qu’on ira jamais visiter les cuisines des restau où l’on va…

Cette première journée « d’observation » est toujours couronnée de succès : c’est-à-dire qu’on a bien vu que le restaurant était tout pourri, et Philippe décrit son plan d’attaque, toujours assez violent. Le but est de faire réaliser en quelques jours aux restaurateurs (souvent une famille et quelques employés) qu’ils ne savent pas communiquer et qu’en fait ils s’adoraient tout ce temps sans le savoir. Snif snif, tout le monde se réconcilie, Philippe donne quelques cours de cuisine au chef, qui subitement se débrouille super bien, les équipes de Valérie Damidot passent par là pour nettoyer la cuisine et refaire la déco du restaurant, et TADAM !! Une nouvelle vie commence !

Pour vendre l’émission et donner envie aux gens de regarder, M6 mise sur les crises de colère d’Etchebest. Toujours mémorables, elles sont diffusées plusieurs fois de suite, au cas où on aurait pas compris. Noir et blanc, ralenti, « bouuum » solennel et arrêt sur image : tout y est. Le pire c’est qu’on en raffole, on doit quand même pas être bien net… Mais bon ça défoule le mardi soir, c’est plutôt rigolo, et finalement ce Philippe a du coeur, il s’attache toujours à ses protégés, tout le monde devient super potes, il promet de revenir, est même invité aux mariages de certains… Bref, tout ça finalement, c’est de l’amour !

Cauchemar-en-cuisine-debarque-sur-M6-le-18-avril-prochain_reference

Cauchemar en cuisine – Diffusion chaque mardi à 20h50 sur M6