Angela souhaite engager quelqu’un pour tuer Oscar après la découverte du pot aux roses.

Mouais… On nage en plein soap et ça ne va pas du tout à la série. Tout sonne faux et malgré tous les efforts à coté, cela nuit à l’épisode. A côté nous avons pas moins de deux autres story lines avec Jim, Stanley et Phyllis, et Pete anime le bureau avec des fiches de réclamations.

Trois intrigues inégales pour cet épisode qui arrivent à maintenir l’intérêt malgré pas mal de faiblesses. Pour Jim, on ne sait pas trop pourquoi on nous raconte ça puisque rien n’est vraiment crédible, on part dans un délire assumé qui ne prend pas. D’ailleurs j’ai pas tout compris et je n’ai pas voulu comprendre !
Pete fait une pyramide avec ses fiches et entraînent tout le bureau. On n’a rarement vu une émulation collective comme ça depuis bien longtemps. Le délire est bien là, on participe et c’est la pointe de fraîcheur de l’épisode.

L’épisode se termine plutôt bien avec Dwight et Angela qui arrivent à être attachants et humains. Ce petit côté soap passe un peu bizarrement mais comme cela fait 8 ans que l’on côtoie certains personnages, on passe sur cette notion et on accepte le postulat.