On débute avec Raj et Howard sur Kinect Star Wars version Dance Contest, prégénérique qui utilise les différences et les « on dit » avec une bonne efficacité. D’ailleurs tout l’épisode sera assez facile niveau blague mais gardera une sacré énergie grâce notamment à une Penny et un Sheldon en grande forme.

C’est d’ailleurs Sheldon qui s’en sort le mieux avec son histoire avec Stephen Hawking qui court pendant tout l’épisode. Sa bêtise intelligente (oui) fera de lui le porteur de tout l’épisode. Penny évolue lentement puisqu’elle prend des cours d’Histoire. Cette tentative touchante de voir l’idiote tenter de garder la tête hors de l ‘eau et de s’en sortir est plutôt une bonne idée.

La série arrive enfin à donner un peu de consistance aux personnages qui s’étaient perdus depuis quelques temps.

Howard et Raj sont en retrait (d’où le prégénérique centré sur eux) et l’épisode a un bon rythme.
On retiendra un Sheldon antipathique au possible qui permet à la série de revenir en grande forme depuis quelques épisodes.