Situé à deux pas de la Tour, le restaurant est juste à côté d’un restaurant indien un peu plus cher et aux menus peu intéressants. La déco est indienne, la table bien dressée et l’ambiance très calme.

La carte est assez kitsch avec des photos dignes des meilleurs kebabs parisiens. Les photos ne donnent pas envies, par contre les noms font saliver. Poulet korma, agneau tikka, saumon, sauté de légumes, des pains traditionnels…

Je choisis à la carte malgré des menus attrayants à 20 euros. Je penche pour le biryani, sauté et mijoté de viandes avec riz et légumes. En entrée, un pain au fromage plutôt simpliste mais goûtu qui met en appétit. En boisson, je prends un lassi, boisson traditionnelle à base de lait. Ce sera parfum rose pour moi.

Point négatif, le serveur pousse un peu trop à la consommation.

Le service est très rapide, en moins de 10 minutes, tout est servi.

Le plat est servi dans un mini plat indien, la quantité parait minime mais il n’en est rien. L’explosion de saveur est agréable, le plat est très chaud et je prends plaisir à découvrir le boeuf, la crevette, l’agneau et le poulet parmi le riz basmati mijoté avec des légumes. Si l’épice est forte sans être insupportable, le petit plus est de servir le plat avec une sauce à base de crême fraîche et de légumes frais pour adoucir le plat. Excellent trouvaille.

Le lassi commence à m’écoeurer mai sil permet, comme il est de coutume, d’apaiser aussi l’épice du plat principal.

Au final, tout est fini à 90%, la quantité de viande est un peu avare mais pour ceux qui aiment le riz, aprfumé, accompagné, bien cuisiné, c’est tout autre chose. Le lassi ne sera pas terminé mais fait office de cocktail « fruité » à l’isntar du paradis du Fruit et remplace un dessert. A noter que la lassi peut être servi salé !