Ce que je retiendrai d’un film est avant tout le segment avec Alexandra Lamy. Ce sketch est tout bonnement trippant. Le petit plus est bien entendu le fait que les deux acteurs sont en couple à la ville. Ici la femme souhaite savoir si son mari a déjà fauté. Elle souhaite qu’il soit franc. Après négociation, il avoue une aventure. Bien mal lui en a pris, la soirée sera celle des révélations.
Les deux acteurs sont d’une justesse troublante et la situation crée rapidement un malaise. Le seul gros point négatif est la musique complètement à coté de la plaque digne d’un porno des 70s.

Il y a deux petits segments de deux minutes à peine avec Guillaume Canet et Manu Payet assez délirants, on les retrouve dans l’avant dernier segment des Infidèles Anonymes qui est vraiment drôle.

L’ultime segment montre un Dujardin et un Lellouche en trentenaires infidèles qui partent à Vegas pour un séjour d’interdits. Très convaincants, les acteurs s’amusent et ce sketch est plutôt bon, la fin est tout a fait couillue !

Le reste semble un peu traité par dessus la jambe. Nous avons droit à toutes les situations, le mari menteur, l’ado amante, le coincé…, c’est quelques fois drôle, souvent bien joués mais rarement finement écrit. On retiendra surtout un manque cruel d’ambition dans les segments, on ne reconnaît pas la patte des réalisateurs engagés.

 

Dommage que les acteurs ne gardent pas leurs personnages. On aurait aimé les voir dans plusieurs situations. Le changement de rôle pénalise beaucoup les segments, si on ne rentre pas de suite dans la situation, c’est peine perdue pour apprécier l’histoire racontée. Reste un film assez original avec de bonnes choses et un duo d’acteurs formidable.