I Love You Philip Morris (2009)

J’ai revu cette comédie après en avoir gardé un excellent souvenir au cinéma. La comédie était vraiment drôle et Jim Carrey parvenait encore à faire un sans faute malgré son relatif manque de succès depuis dix ans. En effet, Braqueurs Amateurs, Mr Popper ou encore Yes Man sont de vraies bonnes comédies !
Ewan McGregor vient accompagner Jim Carrey pour un duo  plutôt efficace. L’homosexualité est ici traité avec clichés mais humour plutôt bien pensé. On se moque mais ça reste gentil et surtout drôle ! Ca reste même un peu grave mais le film parvient à garder une certaine distance et la comédie sociale n’est pas loin !

On peut rapprocher le film de Braqueurs Amateurs tellement l’écho qui y est fait sur la société est grand. Il ne faut pas oublier que le film est tiré d’une histoire vraie et que le vrai Steven Russel, personnage joué par Carrey, existe vraiment.

Lolita malgré moi

Teen movie écrit par Tina Fey (30 Rock) et réalisé par Marc Waters (derrière M. Popper et ses pingouinsLes chroniques de Spiderwick , Et si c’était vrai…  et Freaky friday – Dans la peau de ma mère ) Mean Girls est une comédie plutôt fraiche qui n’évite pas les clichés mais s’en amusent pendant une bonne heure avant de tomber dans un schéma classique. Lindsay Lohan ressemblait encore fortement à une jolie fille, accompagnée par les non moins mignonnes Rachel McAdams et Amanda Seyfried courtes vêtues.
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=hFvyc61a40I]

Une comédie bien dialoguée, bien foutue qui reste dans le haut du panier de la production de cette époque où les teen-movies pullulaient.

Jumanji

Datant de 1995, Jumanji a été un succès d’estime às a sortie mais a fait son bonhomme de chemin et est devenu rapidement un film culte pour le public. Servi par des effets spéciaux révolutionnaires (qui niveau texture ont pris un coup) pour l’époque, le film a plutôt bien vieilli et n’accuse aucune baisse de rythme. Un film qui au n capital sympathie énorme quand même malgré un scénario assez linéaire. Les chaines devraient s’en souvenir pour leur programmation de noël.

Limitless

Je n’étais pas spécialement attiré par ce film mais je me suis penché dessus et je dois avouer que dès le générique, j’étais bluffé par l’esthétique du film. La réalisation est vraiment audacieuse et donne tout de suite un cachet au film. (uhuh jeu de mot). Le personnage aurait gagné à être plus intéressant en misant sur son côté créatif qui explose avec la pilule mais le film devient plutôt un thriller presque basique avec des enjeux moins audacieux que les prémisses laissaient penser. Le film gagne de la profondeur au détour d’une micro scène où le héros comprend que nombre d’hommes de pouvoirs fonctionnent sous pilule.