Vendredi 18h, il fait dans les 28 degrès sur Paris. Moment parfait pour une petite bière au Café La Cigale pour attendre le concert de Archimède.

Groupe de rock français aux allures de dandys, Archimède explose cette année avec une nomination aux Victoires de la musique et un deuxième album qui confirme leur talent.

Le Trafalgar Tour a traversé la France et passe par Paris (^^) en ce joli jour de mai.

J’ai découvert le groupe cette année et je dois dire que le style un peu rock « parisien » qui sent bon le soleil et les road trips m’a bien accroché.

Paroles fraîches, décalées parlant de la vie, des amours, des emmerdes, Archimède arrive à renouveler un peu le genre.

Cigale 20 heures, des percussions se font entendre dans une Cigale peu remplie. Un duo de batteurs survoltés et drôles sont sur scène. Le public a l’air très réceptif. Ce sont les Fill’s Monkey !

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=yGFEEVSChzc]

Excellente première partie, le duo enchaîne numéros de batterie en tout genre et humour bien senti. Que ce soit jazzy ou rock, les morceaux mettent tout de suite le public en condition. Le duo ajoute des kazoos ezt des accessoires pour poursuivre leur délire. Ils termienront par dix minutes de air instruments grandioses sur des intros des plus grands hits rock, de AC/DC à Nirvana en passant par le White Stripes.

Une grande première partie que j’aurai plaisir à revoir au Sentier des halles cet été.

Un petit quart d’heure passe et Archimède arrive sur scène. Scénographie sobre, banderole avec le logo du groupe et 5 fenêtres le long de la scène, tout est plutôt sobre et efficace. Le groupe commence avec L’Intrus, l’intro est efficace et met tout de suite le public en condition. Le groupe enchaîne les titres dans une bonne humeur communicative et Nicolas Boisnard le chanteur est plutôt en forme !

Les échanges sont brefs mais sympathiques, la bonne ambiance est toujours là et le show continue devant un public conquis et qui n’hésite pas à reprendre les chansons. Le public est plutôt diversifié, les groupies sont devant, les bobos se mêlent aux couples. La Cigale est bien remplie finalement !

Trois invités viennent parfaire la soirée avec Lucas Thiefaine, fils de, qui accompagnera le groupe à la guitare (enfin il fera juste du delay…), puis Lussy, vue dans la Nouvelle Star, pour un duo sur Tout Fusionne plutôt bancal et enfin Thiéfaine père pour une reprise de Lorelaï. Ce dernier a son public et ses fans, il est vraiment considéré comme un excellent chanteur rock. Ma foi je ne connais pas du tout (Lorelaï me dit vaguement quelque chose).

Le groupe se permettra une reprise de Hygiaphone de Téléphone qui fera bouger la Cigale et achèvera la soirée avec un Bye Bye Bailleur qui laissera le sourire aux lèvres au public venu nombreux.

Loin d’être déçu par le groupe, j’ai redécouvert certaines chansons grâce à des instruments mis en avant comme la batterie. Le son pop-rock ressortait vraiment et ce vendredi il y avait vraiment un bon groupe devant nous.