Après les épisodes sur des dîners, Calif nous offre un épisode sur une fête pour le départ de Hank…

Ok soudainement Hank décide de partir et on réunit tous les personnages qui ne se sont jamais croisés et ne se connaissent pas… Niveau crédibilité et cohérence, la série a fait mieux, mais sûrement pas cette saison.

 

Encore une fois on sent que la continuité n’est pas leur fort. Hank part et personne se demande pourquoi. Tout le monde est réunit comme si tout le monde était pote, ca aurait pu faire éclater pas mal de choses comme les épisodes de dîner. Là c’est assez plat à part la confrontation Tyler/Hank mais encore une fois, personne se demande pourquoi il l’a frappé….

Je sens mal la fin de saison.

Gabriel ne sert à rien si ce n’est à donner un peu de consistance à Bates… Il est en effet son accompagnateur vers la lumière divine… idée farfelue et pas du tout adaptée à la saison. Le personne ne s’en trouve pas grandi et Karen semble s’en ficher totalement.

Reste une scène où Lizzie drague un peu Hank, on pouvait penser à une folle scène de sexe. Non, la bonne idée a été de faire de Lizzie un appât pour qu’ils viennent chez Charlie pour la fête surprise.. et personne ne se doute qu’il voulait se la faire… a priori plus rien ne surprend Hank, même quand il tabasse Tyler. Personne ne se demande la raison !

Dommage, la scène était vraiment bonne, la tension palpable mais ils auraient du jouer sur cette dualité depuis le début de la saison plutôt que de parler du film de Samouraï qui au final n’a pas pesé grand chose sur la balance. L’histoire avec Kali est totalement oublié et a moins d’un retour de bâton en fin de saison (c’est à dire l’épisode suivant) ça n’aura pas été bien intéressant.

En bref, plus rien ne surprend personne, pas même une scène intimiste entre Karen et Hank quoique magnifiquement mis en lumière. Nous allons nous retrouver avec la même fin de saison que la saison dernière et finalement cette saison n’aura rien apporté…

Décevant.