Retour inespéré pour la comédie portée par Christian Slater et Bret Harrison (critique)qui revient pour 13 épisodes sur la FOX. Le verdict a été sans appel : moins de 4 millions de personnes devant le retour, la série ne survivra pas. Et je dois dire que je ne suis pas contre vu que la série a été sabordée de tous les côtés. Rendez-moi l’esprit de la saison 1 !

L’épisode commence par une allusion à l’annulation de la FOX avec CHristian Slater alias Oz qui s’adresse au spectateur en disant : Merci de nous laisser une seconde chance. Il parle bien entendu à un client qui s’appelle… Monsieur Fox !

Après cette petite blague, Oz présente de nouveaux son équipe et on se rend compte qu’il y a eu dégraissage, au-revoir Josh et au-revoir Dutch (porté par l’excellentissime Michael « Lex Luthor » Rosenbaum), à la place un ersatz de Michaël Scott (The Office) féminin incarné par la soi-disante ultra connue Megan Mullaly (Will and Grace). Le personnage est affligeant et j’ai eu peur, je l’avoue, que Creepy Carol ait été aussi virée mais un ouf de soulagement est sorti quand elle réapparait.

Quand on sait que Odette Annable (sublime comme d’habitude) est sur House, on se demande si le personnage ne va pas aussi disparaître quelques épisodes et cela renforce le fait que la saison 2 a été faite avec des bouts de ficelles. Dommage.

L’esprit fun, rythmé et inventif du show a disparu dans cet épisode qui est centré sur le personnage de Ronnie (Megan Mullaly) et c’est là que le bas blesse. Il y a toujours quelques références geek grâce à Cash et Oz démontre encore son esprit tordu mais l’épisode peine à faire sourire et intéresser. Grosse déception pour ma part et d’après les critiques, Ronnie pèse beaucoup trop sur les épisodes à venir.

La fin fait référence à The Breakfast Club mais c’est assez râté jusqu’au poing levé d’Oz… c’est dire.

Damn ! La saison 1 était un petit bijou et voilà que l’on commence déjà à regretter le retour. De toute manière, vu l’audience catastrophique, la série va être enterrée presque sans regret.