Californication – 5×04 – Waiting for the Miracle

Déjà arrivé au tiers de la saison… Calif nous propose un épisode « dîner » qui est toujours une réussite dans la série. On ne s’y trompe pas avec des dialogues ciselés, des acteurs en forme et une étude de personnages assez intéressante et nécessaire.

La tradition est annuelle et même s’il arrive assez tôt cette saison, le dîner collectif offre de belles joutes verbales et l’opportunité de mettre à plat toutes les relations entre les personnages.

Point de Samouraï dans cet épisode et on respire enfin ! L’occasion est donnée à tous les personnages de se retrouver et de faire un point sur leur vie… sexuelle. Tout fuse à droite, à gauche, les acteurs sont vraiment très très à l’aise. Là où le couple Stu/Marcy est fidèle à lui-même, on est surpris par le côté coquin de Bates qui n’hésite pas à parler de son couple devant une Karen médusée et un peu coincée. C’est étonnant d’ailleurs de la voir si froide.

Hank a la surprise de voir débarquer Carrie de New-York (non pas Sarah Jessica Parker) et cette folle du cul va mettre un peu de folie au tout qui est déjà bien barré. J’espère que leur relation va durer car le duo est explosif et voir Hank dans une position qu’il ne maîtrise pas est un bonheur.

Au niveau des dialogues très bien écrits, je retiens la phrase de Becca, assez absente de l’épisode, qui, pour répondre à sa mère qui est surprise de la voir de retour avec Tyler et de lui pardonner si vite, lui répond qu’elle tient de sa mère…. BOUYAH !

Carrie découvre aussi que Hank a toujours un blocage avec Karen. Le sujet a été maintes fois abordé mais là on atteint un nouveau seuil puisque 2 ans après la fin officielle de leur histoire, on sent que le personnage est seul, délaissé et que Karen a refait sa vie sans l’attendre… ce que lui ne souhaite pas.

Runkle de son côté et sur les conseils de sa baby-sitter, va rencontrer une jeune femme bien sous tout rapport. Aprés un début de date silencieux, la discussion commence et ils finissent tous les deux au lit. S’en suit une scène excellente où la gêne, l’audace et la comédie se mêlent avec bonheur et délectation 🙂

Episode fort plaisant donc qui fait du bien et va peut-être permettre de commencer la saison efficacement.

About The Author

Thomas Wachnicki

Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire

Free WordPress Themes, Free Android Games
%d blogueurs aiment cette page :