On continue la saison 5 de Calif avec un épisode beaucoup plus intéressant malgré encore de gros défauts.

 

 

La partie Samouraï / Rap / wesh Mothafucka est minime et le peu que l’on voit est assez digeste. Par contre Hank doit se coltiner Kali, personnage aussi épais que ses vêtements. Pas de quoi pavoiser, on est en terrain connu et le jeu du chat et de la souris est vu et revu.

Aussi négative, la partie Becca qui se débarrasse déjà de Tyler, son petit ami, dommage, c’était assez excitant de le voir confronter à Hank. Cela aurait pu faire évoluer le personnage de Becca mais je pense que ce déclic va la faire basculer du côté obscur.

Le meilleur point fut pour Runkle encore qui est toujours aussi branleur (…) et sa relation avec sa baby-sitter va donner un peu de piment même si on regrette que l’épisode nous en montre trop peu. Sentiment étrange de voir le climax de la scène subitement abrégé et laissé sans suite. En tout cas, la baby-sitter respire le sexe et me rappelle Sasha Bingham de la saison précédente. Sa robe était tellement légère que l’on pouvait l’imaginer sans ^^

Un épisode correct mais la série doit rebondir et les images de l’épisode suivant va sûrement redistribuer les cartes.