Community continue sur le bon chemin avec une saison 3 de bonne facture et deux nouveaux épisodes qui explorent encore les relations entre les personnages.

A l’heure ou la série est en hiatus indéterminé, les fans prient tous pour que la série perdure (la saison sera complète mais il ne faut pas qu’elle se termine cet été ce qui sonnerait le glas de la série version saison 4)

3×07 – Studies In Modern Movement

Annie déménage chez Troy et Abed et se demande comment elle va pouvoir les supporter ! Il est vrai qu’ensemble, Troy et Abed sont quasiment instoppable. leurs délires vont loin et Annie en souffre légèrement quand ils leur proposent un simple fort en drap en guise de chambre alors qu’une pièce vide leur sert de rêvatorium… La scène où les deux gars font un spectacle à Annie est la preuve qu’au-delà de leurs délires ils sont très proches et sensibles au confort et au plaisir de leurs amis. Voir Annie émerveillée par le spectacle nous touche vraiment.

Pierce s’occupe de rendre l’appartement d’Annie impeccable et rien ne se passe comme prévu, souvent dénué d’intrigues profondes, Pierce (et on le verra dans le second épisode) hérite du burlesque et n’a pas de grand poids dans les intrigues.

Britta et Shirley se retrouvent à confronter leur foi et prennent un autostoppeur qui se révèle assez déjanté. Le changement de perception des deux personnages était intelligent et assez frais.

Jeff se trouve une excuse pour éviter le déménagement et tombe sur le Dean. Excellents passages, rien à jeter, Dean est un personnage fabuleux, Jeff chez GAP est hilarant et le reste est du pain béni. La séquence karaoké est d’un kitsch avoué et quand toutes les histoires se mêlent avec en fond Kiss From a Rose de Seal, on est en face d’un joyeux bordel.

Un épisode totalement délirant, accessible et qui n’oublie pas d’être bien écrit niveau personnages.

 

3×08 – Documentary Filmmaking: Redux

Le concept du documentaire avait été traité dans Intermediate Documentary Filmmaking (2×16) et encore une fois je ne peux pas ne pas relever les défauts formels de l’épisode à savoir le montage incessant, la non-présence des caméras dans les champs/contre-champs.. je me demande si c ‘est vraiment voulu, les auteurs sont assez intelligents pour ça j’imagine…

Abed filme la conception d’une pub pour Greendale avec notre joyeuse bande. Jeff en Dean est fantastique, gros travail de mimétisme de la part de Joel McHale. On est dans la parodie de making-of façon Heart Of Darkness (M-O d’Apocalypse Now) et le délire va assez loin car il se s’écarte jamais du concept. Je n’ai pas trouvé ça hilarant mais voir le Dean prendre plus en plus de place me fait penser deux choses : c’est une très bonne idée mais hélas il laisse peu de place à Chang qui devient un peu l’ombre de lui-même.

Un épisode conceptuel typique qui se laisse voir mais qui n’est pas au panthéon du genre.