Film de Olivier Nakache et Eric Toledano (Nos Jours Heureux) et avec François Cluzet (Ne le dis à personne, Les Petits Mouchoirs) et Omar Sy (Nos Jours Heureux)

Alors voici le nouveau joyau de la comédie française, le nouveau succès public et critique. L’unanimité n’a jamais été mon pote, alors j’y suis allé avec méfiance même si j’aime beaucoup le duo Toledano / Nakache.

Mais faut-il aller voir Intouchables ?

 

Les adjectifs seront les suivants : inoffensif, vain, cliché, basique. Je suis dur mais je m’explique.

Ce qui m’a énervé dans le film est de souligner la condition de Driss (Omar Sy) en utilisant les clichés de la famille éclatée et la misère sociale. Je ne supporte plus de voir ça à la télé quand je vois ça tous les jours dans la rue. Ca n’apporte rien, c’est cinématographiquement vide.

Pour ce qui est du traitement du handicap de Philippe (François Cluzet), cela reste sobre, c’est principalement le sujet des blagues qui sont le plus souvent inoffensive car facile voir désuètes.

Le film est loin d’être mauvais, l’histoire est simple, les acteurs sont crédibles et tout se suit avec plaisir mais il y a ces petites choses qui gênent.

Omar Sy fait du Omar Sy,désolé de le dire mais il reste celui qui rit très fort à ses propres blagues, il faut apprécier cette personnalité pour apprécier le personnage. Personnellement, j’ai un peu de mal même si j’adore le SAV (qui a tendance à tourner à l’autosatisfaction) et j’ai donc perdu un peu d’intérêt à suivre le parcours de Driss. Certes, Omar arrive à faire passer des émotions mais c’est surtout dans des scènes où il est tout seul, rarement quand il est avec François Cluzet qui, lui, est d’une sobriété bluffante.

Côté humour, je n’ai pas été client, la salle était morte de rire et ça me fait surtout penser que les gens ne vont jamais au cinéma car il y a des films plus drôles, plus émouvants. Allez voir 50/50 quoi ! J’ai adoré Tellement Proches ! un peu moins Nos Jours Heureux (pas vu Je préfère qu’on reste amis) car l’humour y était plus spontané moins calqué sur des stéréotypes comiques.

Alors, oui, Intouchables va aller droit vers les 10 millions de spectateurs, oui François Cluzet va encore être favori aux Césars tout comme Omar, en revanche, je suis gêné de ne pas avoir trouvé Toledano et Nakache inspirés sur ce coup. On va les attendre au tournant désormais, tant mieux pour eux, tant mieux pour moi.

Ma question était :

Mais faut-il aller voir Intouchables ?

Ma réponse est un peu dure mais : non. Loin d’être le hit annoncé, c’est une comédie très bien faite mais loin d’être très drôle et ça reste inoffensif. L’histoire est belle mais valait-elle un film ? Et comme pour le cas Rien à déclarer ou les Ch’tis, ça reste calibré pour le grand public et quand un film a la chance d’être exposé comme ça, on regrette quand même que d’autres le soient moins.