Film de Shawn Levy (La Nuit au Musée) et avec Hugh Jackman (X-Men) et Evangeline Lilly (Lost)

Transformers a permis à certains de ressortir une histoire de combats de robots. Tiré d’une nouvelle de Richard Matheson (Je suis une légende), Real Steel offre à Hugh Jackman, un rôle taillé sur mesure pour qu’il devienne l’un des acteurs préférés des enfants puisque ce film est avant tout un film destiné au jeune public fort bien fichu.

Je me suis pris au jeu de Real Steel. C’est un produit trés trés bien foutu pour les enfants. même si tout est cliché, j’ai eu mon petit moment d’implication…
Tout est fait pour que l’on s’attache à tout. Le regard du robot proche de celui de Wall-E, Hugh Jackman en forme, la jolie Evangeline Lily, des combats rythmés, une musique adéquate, une photographie très propre… le  film parvient à avoir ma sympathie malgré une bande-annonce très démosntrative quir acontait 85% du scénario.
 
 
Dès le début, j’ai accroché grâce à la musique d’Alexi Murdoch déjà entendue dans Away We Go. On est en plein dans une ambiance « Smallville » avec la ferme, le pick-up… il y a ce côté « humain » bien palpable. Real Steel ne prend pas aux tripes, ne donne pas de sueur, ne fait pas rigoler, non il est juste sympathique. On ne peut pas trop lui en vouloir, il a clairement un public à s’approprier et je pense que les enfants vont accrocher.
 
 
Le dénouement est par contre rapide malgré les deux heures de métrage, le combat contre Zeus est tout l’enjeu du film alors que Atom, le robot, n’a pas démontré grand chose.
Niveau acteurs. Evangeline et Hugh sont à fond dedans et ça fait plaisir. Le gamin est un peu tête à claque mais il se met en retrait pour laisser la part belle à la figure paternelle de Hugh Jackman et le film brosse des valeurs comme la famille éclatée avec une certaine justesse.
Je ne peux pas détester ce film même s’il est clairement loin d’être un film à voir. Mais si Zemeckis et Spielberg sont derrière c’est qu’il a une once d’intérêt ! Et il y a Evangeline.