Les joies du shopping improvisé, l’ingéniosité des vendeurs qui vous mettent l’eau à la bouche en promettant 4CD pour 20 euros, 3 blurays pour 30, 2 séries pour le prix d’une et demie, un livre ouvert, un livre acheté 😉

Un petit tour au Virgin de La Défense et me voilà reparti avec trois galettes bleues.

 

 

 

The Mask ! Enfin dispo en bluray depuis peu, il va rejoindre ses petits frères Dumb and Dumber et autre Truman Show dans ma collection Jim Carrey, acteur que j’adore !

La copie semble excellente et il était attendu depuis des années dans ce format. Un film qui avait révolutionné les effets spéciaux à l’époque (1994) en proposant l’univers décalé de Tex Avery (en résumant) avec une comédie survitaminé. Surtout,r ares sont les films qui sont parvenus à lancer deux carrières comme celles de Cameron Diaz et de Jim Carrey.

Un film vraiment à part qui est trop peu rediffusé à la télévision. je vais enfin pouvoir le savourer en VOST vu que je n’avais pas acheté le DVD 😉 La VF est pourtant cultissime avec la voix d’Emmanuelle Curtil mais je dois découvrir ce film dans sa langue d’origine.

 

 

Ensuite nous avons deux films esthétiquement exceptionnels mais pour deux raisons complètement différentes.

 

 

 

Cloverfield est un peu la matérialisation de mes rêves les plus mouvementés, à savoir l’attaque d’un monstre en pleine ville. Nous avions eu Godzilla version US mais qui n’exploitait pas du tout le côté terreur et proximité, ici avec Cloverfield, le spectacle est total. La façon de tourner caméra portée permet de s’immerger totalement dans ce film qui en met plein la vue alors qu’il joue sur beaucoup de hors-champ. Nous sommes vraiment spectateurs de l’histoire et le film fonctionne à merveille sur moi !

Quand on sait que la moitié des décors sont faux, on ne peut que saluer la performance. A cela s’ajoutent des effets spéciaux forcement exceptionnels et nous avons un film de monstre de haute qualité. Le scénario n’est pas si cliché que ça et il réserve quelques surprises assez jouissives.

 

 

 

 

 

 

 

Dark City est un chef d’oeuvre de science-fiction. réalisé par Alex Proyas (The Crow, I, Robot), ce film est assez méconnu mais pourtant il possède un esthétisme poussé et qui est transcendé par le format HD.

Je n’ai pas revu ce film depuis des lustres mais je pense que visuellement il comblera aisément une intrigue jugée simpliste et au propos peut-être un peu vieillot comme tous les films de SF d’avant Internet finalement…

Alors pourquoi chef-d’oeuvre ? Comme beaucoup de films classés comme suit, il apporte un plus au genre, il y a une vraie identité que j’aimerais redécouvrir plus de quinze ans la sortie du film !