La vie d’un sériephile est ponctuée d’adieux, d’au-revoir, d' »à suivre », d’à bientôt et le plus souvent on partage ça avec des personnages. Des hommes et des femmes qui nous ont suivis pendant une, deux parfois 5 voires 10 saisons. Et 10 saisons, ça fait quand même près d’un tiers de vie d’un télespectateur de 30 ans, c’est beaucoup. On se dit rarement qu’une série peut toucher autant quelqu’un mais c’est un rendez-vous que le télespectateur se donne, même si le visionnage a changé (voir mon article sur la sériephile communautaire), on partage du temps (en gros une bonne quinzaine d’heure par saison) et donc des instants, des sentiments, des émotions. Quand une série tire sa révèrence, c’est aussi une galerie de personnages, des vieux amis qui nous quittent, des personnes qui nous parlent mais à qui on ne répond jamais.
Pour ce classement, je prends en compte les dix à quinze dernières années. Bien entendu, McGyver me manque ^^

Voici les 12 personnages qui me manquent 🙂

08-Michael Wiseman (Now and Again)

Oui, ça ne vous dit peut-être rien mais il était le héros de la trop courte série Now And Again (Un Agent Très Secret) , créée par Glenn Gordon Caron (Medium). Le personnage avait ce cynisme, cette répartie et cet humour particuliers avec son chef Theodore Morris joué par Dennis Haysbert (24) qui rendaient leurs scènes communes tout de suite jouissives. Il était « détenu » en tant qu’expérience militaire et son désir de revoir sa famille le rendait attachant. C’était un personnage comme rarement on en avait vu, la série était vraiment passionnante, d’une qualité exceptionnelle. La série a été annulée sauvagement et honteusement !
Je me suis inspiré de Michael pour un projet d’ailleurs, ce qui me permet un peu de le faire revivre.

07-John Cage / Richard Fish (Ally McBeal)

Les deux compères d’Ally McBeal étaient le gage comique de la série quand Ally devenait (comme souvent) insupportable. L’étrangeté de John et l’immaturité de Richard donnaient droit à des scènes d’anthologie, des mots bien pensés. Les acteurs étaient aussi à leur aise et ell dans leur rôle respectif. Qu’ils soient en duo ou seul, ils volaient vraiment la vedette. De la danse sur Barry White avec John ou des fishismes de Richard, leurs personnages étaient assez décalés pour devenir inoubliables.

06-John Dorian (Scrubs)

Ce bon vieux docteur de Scrubs était l’exemple parfait du pré-adulte.  J.D. est un des chaînons de ma personnalité, celui qui vit dans un monde un peu fantaisiste, qui croit en des choses irréelles, qui déconne souvent, se prend rarement au sérieux mais tente de connaître les valeurs de ce monde. j’avoue que la série que j’ai découvert assez tardivement, a été une révélation, une série qui touche vraiment sur certains thèmes, et J.D. représente bien la série. Et pour une fois, le personnage n’est jamais le boulet de service comme les héros deviennent souvent, comme Dawson ou Grey’s Anatomy.
La série était sur le passage à l’âge adulte et est parfaitement coincée entre Dawson et Californication dans l’étude des moeurs d’une génération et je serais tenté d’inclure How I Met avant Calif’ mais la série me touche pas encore vraiment à ce point. Il y a un chaînon manquant dans la série de trentenaires ^^

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=R9movnpS4s4]

05-Clark Kent / Lois Lane

Ce sont deux personnages cultissimes et qui ont traversé les époques et il est toujours agréable de les suivre quelque soit la série, l’époque, le genre d’histoire.

Après Smallville, je pense que l’on va attendre quelques années avant d’avoir une série sur Superman. Il y a le film prévu et 2012 sera  sûrement la première année depuis 20 ans sans Clark Kent à la télévision.

En tout cas, Smallville a permis de vraiment transcender le couple et offrir quelque chose de très palpable, très dans l’air du temps télévisuel. Il s’est nourri du teen drama et des anciennes incarnations. Le shipper le plus adéquate et le plus acceptable pour ma part, ce sont eux 🙂

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=9hSnRsgktoA]

04-Dawson Leery / Pacey Witter (Dawson)

Après avoir partagé 6 ans de mon adolescence avec la bande de Capeside, je dois dire que l’univers me manque même si la boucle était bouclée, que les histories étaient très bien terminées, le final est fantastique mais voilà, ce genre de personnage qui me

me manque ! Pacey était presque l’anti-thèse de Dawson et le personnage avait évolué d’une manière tout aussi réaliste.

03-Michael Scott (The Office)

Quand on découvre The Office, on y prend goût et on ne lâche rien. Seulement voilà, quand le personnage principal veut partir, un gros capital sympathie disparaît de la série, et on se retrouve donc avec une série sans âme ou presque. Michael Scott est un grand personnage de télévision malheureusement peu connu en France. Un personnage haut en couleurs, pas idiot mais plutôt pathétique, grinçant et sans gêne.

Steve Carell a réussi à faire du personnage, un être détestable, instable mais attachant. Les grands personnages naissent de deux points de départ : un bon acteur et une personnalité bien écrite.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=8-JBh-RiSZo&feature=related]

02-Gil Grissom (CSI)

Je ne pensais pas que son départ allait me toucher mais c’est une figure importante de la télévision ce Grissom. Il représente tout le pan de séries policières nouvelle génération qui sont arrivées depuis 10 ans. Son flegme légendaire, ses relations posées ou tumultueuses avec ses collègues ou la charmante Lady Heather ont façonné un personnage charismatique. Merde, reviens Gil…

01-Fox Mulder / Dana Scully (X-Files)

J’ai hésité à mettre Scully aussi. Pourquoi ?! Je n’ai jamais eu une tendresse énorme pour le personnage en fait, sa froideur ne m’attirait guère et elle était tellement le prototype de la femme « pas de chance ». Mais elle est indissociable du do et de la dynamique de la série X-Files !

Alors certes, Scully est quand même au centre de la série finalement mais voilà je préfère le petit Mulder ! Mais j’ai grandement apprécié la saison 8 ! Comme quoi !

Mon Dieu que d’heures passées devant la télé ou les magazines à suivre leurs aventures, lire les dernières news, débattre sur les épisodes. Que d’émotions exprimées pendant toutes ces années.

Si Duchovny arrive à faire oublier Mulder dans Californication, c’est parce qu’il est un acteur au talent encore peu exprimée, DD a un talent comique monstre, on le voit dans X-Files, il a cette distance même avec le personnage.

Mulder et Scully SONT cultes, point barre !