Film de Kenneth Branagh (hamlet) avec Chris Hemsworth (Star Trek), Natalie Portman (Black Swan, Star Wars), Anthony Hopkins (Le Silence des Agneaux), Kate Dennings (Urgences, Nick and Nora’s Infinite Playlist).

Je n’attendais pas grand chose de ce film. Le réalisateur, le casting et le personnage en lui-même n’éveillaient pas mon intérêt. Au final, le film ne m’a pas fait changé d’avis, le produit est bien fait mais pas transcendant.

La faute à un scénario ultra balisé et avare en Thor attitude. Le héros n’apparaît qu’au début et à la toute fin, au milieu il y a Thor « l’humain » qui s’amourache de Natalie Portman. Ca alourdit considérablement le film qui vogue entre la Terre où le SHIELD prend les devants et Asgard où le kitsch l’emporte sur l’impressionnant décor. je pense que d’ici 10 ans, le film sera à ranger du côté de Flash Gordon, le décalage est affreux quand les Asgards sont sur la Terre. Dommage, les costumes rappellent les Chevaliers du Zodiaque et on se prend à rêver d’une adaptation…

Il y a aussi Kate Dennings qui ne sert à rien mais elle le fait bien, tout le contraire de Natalie Portman qui est assez peu crédible en scientifique. Par contre en nunuche transie d’amour, elle est impeccable. j’ai toujours du mal avec elle, je ne la trouve pas spécialement jolie même si je ne la trouve pas du tout moche, en fait je la trouve Girl Next Door !

Bref, pour revenir au film, il y a un manque cruel d’enjeu dramatique. outre l’histoire d’amour peu impliquante, il y a cette histoire de vengeance/trahison/mensonge avec Loki le frère de Thor qui est tout sauf intéressante. D’ailleurs vers la fin, on se demande l’intérêt des actions de ce pauvre Loki, il veut tout détruire, ah bah oui comme ça c’est réglé.

Il y a aussi le méchant Destructor qui a un design proche du mauvais goût, comme dans le comic-book d’ailleurs. Concernant la production design je ne sais pas quoi dire car Thor a un costume à mi-chemin entre le connu et le moderne. Asgard et Jotunheim sont vraiment le noir et le blanc de ce côté là. Jotunheim est assez sobre puisque rempli de glaces, le meilleur moment du film se passe sur ce monde. Asgard est un festival d’images numériques haut en couleurs, le pont arc-en-ciel, les armures, les bâtiments respirent le « too-much ». D’ailleurs les incrustations et interactions d’effets spéciaux sont d’un niveau plus que moyen (quand l’un des frères de Thor se fait empalé ou quand les personnages sont à Asgard)

Entre le début et le bannissement de Thor et le combat final, il ne se passe quasiment rien. Le SHIELD met tout en oeuvre pour étudier du vent puisqu’il n’en sort rien du tout niveau de l’intrigue.

Film frais mais peu intéressant, une sorte de Iron-Man 2 plus light malgré la présence d’un Chris Hemsworth très très sympathique.