Voici quelques avis rapides sur ce que j’ai vu côté séries.

   

HOUSE – 7×18 – The Dig / 7×19 – Last Temptation

Les deux épisodes sont d’une très bonne facture. On abandonne le schéma classique de la série, ceci explique peut-être cela.

Dans The Dig, Thirteen est de retour, l’occasion d’offrir un très bon prégénérique où House attend quelqu’un qui sort de prison. Le reste de l’épisode est une sorte de road trip House/13 très bien ficelé avec second degré, gravité, tandis que du côté de l’hôpital, la bande s’occupe d’un cas qui plus est normal mais la femme du patient souffre de « hoarding » (absolument tout gardé, objets, ordures…). Le sujet a été abordé dans un excellent épisode de CSI.

Le seul petit point qui me bloque est le shipperisme latent entre 13 et House qui, s’il n’est pas crédible, replonge dans les travers de ce type de relations alors que le personnage de House n’a vraiment pas besoin de ça.

Dans Last Temptation, on se concentre du Marsters (interprétée par Amber Tamblyn) et son choix d’internat. Elle souhaite continuer avec House mais doute encore du bien fondé de ce choix. Dès lors s’opère un petit jeu entre elle et House assez bien ficelé. House la teste dans ses derniers retranchements. Le spectateur ne sait toujours pas si House est sincère ou non et c’est ce qui fait la force de son personnage. Il ne faut pas oublier que le personnage n’est jamais aussi bon que dans ses faiblesses et son machiavélisme. Sa grande force de caractère n’en fait pas, pour ma part, une qualité. Quand le personnage est trop « fort », il ne m’intéresse pas. Les failles sont toujours plus intéressantes à suivre.

On développe donc encore un peu Marsters et son côté psychotique dans le besoin d’être la première, la lèche-cul. C’est assez drôle de la voir dès le matin réviser sa médecine. Le personnage est vraiment bien et c’est triste de la voir partir.

CHUCK – 2×01 – Versus The First Date

Cela faisait quelques mois que j’avais terminé la saison 1 de Chuck avec un certain plaisir. Je me suis donc décidé à poursuivre la série, l’été approchant. Je ne suis pas déçu, la série est toujours fun à regarder, Sarah toujours aussi mimi, bref on est devant un pur divertissement. Rien de vraiment important à signaler mais je ne me souvenais plus de la fin de la saison 1, le début m’a donc surpris, pensant à une suite de cliffhanger.

Je sais que la série a tendance à tourner en rond du côté des personnages et que je suis encore loin de la routine. Alors je profite. Je regarde la série en VF ou VOST, cela dépend de mes humeurs.

HOW I MET YOUR MOTHER – 7×21 – Hopeless

L’épisode m’a surpris dans le bon sens. Il n’est pas drôle mais très bien écrit je trouve. Les dialogues, l’histoire à tiroir, les punch-lines, j’ai trouvé ça finement fait. Le dialogue avec les noms de bars, la révélation de l’homme bourré, toutes ses petites choses qui font que la série est une mine d’idées.

Quelques fois la série peine, dans la saison 5, on a eu des exemples frappants avec des gags étirés en longueur. Cette année, la série a ouvert beaucoup de fils rouges (Zooey, le père de Marshall, celui de Barney) et s’est renouvelé dans l’humour avec brio.