Sum 41 – Screaming Bloody Murder (2011)

Sum 41 – Screaming Bloody Murder (2011)

 

No. Titre Durée
1. « Reason to Believe » 3:28
2. « Screaming Bloody Murder » (Whibley, Tom Thacker) 3:24
3. « Skumfuk » 3:24
4. « Time for You to Go » (Whibley, Cone McCaslin) 3:01
5. « Jessica Kill » 2:50
6. « What Am I to Say«  4:12
7. « Holy Image of Lies » 3:47
8. « Sick of Everyone » 3:05
9. « Happiness Machine » 4:48
10. « Crash » 3:19
11. « Blood in My Eyes » 4:16
12. « Baby, You Don’t Wanna Know » (Whibley, Matt Squire[9]) 3:34
13. « Back Where I Belong » 3:41
14. « Exit Song » 1:42
Total: 48:31

A écouter ici

Reason To Believe débute l’album et présente déjà le procédé, la chanson est composée de deux parties, une rock et une, plus calme, au piano, clairement délimitées. Ca ne choque pas et on apprécie ce petit morceau.
Screaming Bloody Murder et Skumf*k font tout de suite plaisir et l’album se poursuit sur de bonnes voies. Les deux chansons sont typiques du groupe, de grosses guitares, un rythme effréné et un refrain efficace. Par contre, encore une fois, le piano/synthé vient introduire et conclure les chansons. Ca ne choque toujours pas mais on commence à trouver le procédé répétitif si on écoute à la suite. Skumf*k se sert du piano de façon ultra énergique par contre et amène le morceau vers du très bon son.
Time For You To Go est une chanson aux accents moins punk que d’habitude mais néanmoins plaisante. Crash est une ballade avec piano et guitare qui ne restera pas dans les mémoires tout comme Blood In My Eyes, moins calme mais toute aussi lourde.
What Am I To Say est une ballade pop rock qui me rappelle les Killers, tout comme Holy Image Of Lies (joli titre) s’inspire des morceaux opéra-rock de Green Day avec 3 ou 4 changements de ton et de rythme mais en seulement 3 minutes 47 là où Green Day faisait dans les 6/8 minutes. Chanson donc un peu lourde à digérer.
Jessica Kill ressemble à Still Waiting dans son refrain mais aussi dans son efficacité, la chanson est énergique. Sick Of Everyone, Happiness Machine et Baby You Don’t Wanna Know, qui a des accents de Green Day, sont des segments corrects de l’album mais commencent à sentir le recyclé.
Back Where I Belong confirme cette pensée mais on arrive à la fin de l’album et Exit Song nous le dit clairement et elle a raison : »time for me to go. »

Album laborieux car aucune chanson ne vient vraiment nous frapper. Au fil de l’album on oublie même que Skumf*k existe. D’ailleurs quand résonne la dernière note de l’album Screaming Bloody Murder, on se repasse pour le plaisir la chanson-titre comme pour se dire que finalement cet album est un CD 2 titres avec en face B Skumf*k.

Album efficace, énergique mais clairement brouillon dans sa conception, on nage entre références musicales, arythmies et envolées mais rien ne tient vraiment aux tripes.

About The Author

Tom Witwicky

Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Sum 41 – Screaming Bloody Murder (2011)

 
Screaming Bloody Murder
Sortie 29 mars 2011

Sum 41 nous revient avec leur 5ème album, 4 ans après le mitigé Underclass Hero. Screaming Bloody Murder est un opus énergique mais clairement intéressant dans ce que le groupe ose faire. Non ce n’est pas leur meilleur album mais il contient des curiosités, le groupe n’hésitant plus à couper le rythme de leurs chansons avec du piano.
Cependant, quand ce genre de choix revient presque systématiquement dans 80% des chansons de l’album, on peut se demander si le groupe a eu raison et si, plus simplement, le groupe a encore quelque chose dans le ventre.

  (suite…)

About The Author

Tom Witwicky

Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :