Il y a plus de deux semaines j’ai assisté avec ma copine à l’enregistrement du nouveau jeu de Nagui qui a commencé le 28 mars, Chéri(e), fais tes valises !

Le nom sonnait comme un remake de « N’oubliez pas votre brosse à dent », sorte de jeu ultra-fun du samedi soir sur France 2, à l’époque où la chaîne avait de l’argent a dépensé. En fait, « Chéri… » n’est pas pour le prime mais pour l’access, la case de 19h là où Nagui officie déjà.

On pouvait s’attendre à un jeu qui pourrait rivaliser avec les imbécilités de TF1, loin des candidats surjoyeux, surexcités, surabrutis, qui reviendrait aux fondamentaux du jeu où tut le monde peut gagner, à un mix agréable entre « Que Le Meilleur Gagne » (encore Nagui) et « N’oubliez pas… »…

En fait, « Chéri… » est tout autre.

Enregistrement lundi 14 mars, 11h, plateau de la plaine St Denis.

L’accueil est plutôt sommaire, distribution d’un badge, d’une feuille/contrat, d’un sandwich. Sandwich qui sera le seul de la journée.

Après une longue attente dans la salle où 150 personnes sont déguisées, l’enregistrement commence. Superman, Batman, Mario, un indien, un renard, Homer font la file indienne pour se préparer à entrer sur le plateau. Personnellement, j’étais en tueur de Scream et ma copine en Lara Croft. Certains costumes sont inspirés, d’autres sont très basiques.

Le public fera une rotation à chaque émission à savoir 4 groupes par émission + 1 en attente. Donc sur les 5 émissions enregistrées, nous assisterons à 4 !

Le plateau est joliment fait, les monuments les plus célèbres sont représentés, le plateau est trop petit pour que le jeu ait l’ampleur de ceux précédemment cités. Les sièges du public sont peu confortables, le décor autour est mal fini et je pense que d’ici deux mois il sera bon à refaire vu qu’il est difficile de rester en place et que même moi avec mon mètre 82 j’ai eu du mal à poser mes pieds à plat…

Le chauffeur de salle est là pour expliquer les règles, peu de surprise, ce sera un jeu de type quizz avec épreuves à la Interville. Il explique inlassablement qu’il faudra applaudir et rires plus que de raison et qu’avec 5 émissions à enregistrer, le public doit être énergique jusqu’à la fin (d’où le niveau un peu faible des émissions diffusées le vendredi…)

On remarque déjà ceux ou celles qui veulent impérativement se faire voir ou entendre, ça crie, ça hurle, ça souffle… ça énerve quoi 🙂

Nagui fait son entrée, déguisé en motard. La première prise est mauvaise, il roule dans le décor ! Deuxième prise, tout commence, le jeu est tourné, monté et l’enregistrement se fait en temps réel quasiment.
Tout le monde peut jouer, c’est là qu’on retrouve l’esprit de « N’oubliez… ». Hélàs, répondre à trois questions simples, retenir les réponses, hurler « Nagui », sautiller, dire son prénom devant lui, faire une ou deux blagues et dire enfin les réponses, ce n’est pas facile et beaucoup se sont cassés les dents.

De notre côté, quand on avait les réponses, Nagui n’était pas du côté où on était. pas de chance alors que les candidats qui ont été pris étaient toujours près de nous.
Après chaque émission, le public bouge, on se retrouve au premier rang pour l’émission 2 (celle du mardi donc). Là j’ai du mettre mon masque plus souvent ce qui empêchait qu’on me reconnaisse à l’écran ^^; La pause dure moins de dix minutes et on reprend.

Au bout de la seconde émission, pause obligatoire pour notre groupe, rendez-vous en salle de visionnage pour voir l’émission 3. Quelques gâteaux et de l’eau pour les plus affamés et du café pour les amateurs. Personnellement, j’avais déjà mal au crâne, j’avais chaud dans mon costume (et ce n’était pas le plus chaud !) et mon dos commençait à flancher.

Les deux émissions suivantes ont été interrompues à cause de bugs dans les jeux. Nagui s’énerve un peu mais globalement il garde son sang froid et n’hésite pas à partager avec le public lors de pauses techniques comme ça. Pendant la préparation de la finale, il a été accaparé par une qui voulait impérativement lui parler, passer à la télé, chanter, danser, hurler, faire chier ? 🙂

Bref, la chaleur du plateau aidant, je me retrouve à comater et à être à deux doigts de ne plus tenir. Finalement, un coup d’eau sur le visage et on reprend pour la dernière émission.

Fin de l’enregistrement à 20h, Nagui remercie le public avec sincérité, enchaîner 5 émissions comme ça n’est pas facile et il tient grâce au public. Nagui est l’un des rares animateurs que j’apprécie, il passe toujours pour quelqu’un de sympathique, gentil, bien élevé et intelligent (radio ou télé)

Pas de sélection mais globalement l’expérience fut intéressante. Fatiguante mais plaisante. Aucun moyen de grignoter ou boire quelque chose sans supplier l’équipe, dommage. D’ailleurs une personne a eu un malaise à la fin de la session…
Le jeu peut paraître simpliste et les jeux ont peu d’intérêt pour certains mais la bonne humeur est là. Le fait d’être déguisé n’est pas vraiment l’idée du siècle, on serait crû dans un revival de « Sébastien c’est fou! ».

Pour info, les émissions dans lesquelles nous sommes, passent depuis lundi !
Les captures des émissions arriveront d’ici peu.