Après dix saisons de complots, trahisons ou faux-semblants peu crédibles car totalement peu motivés par le manque de moyens autant techniques que scénaristiques, Smallville se permet, pour sa dernière saison, une escapade 100% humoristique. Du moins en apparence.

Encore une fois, l’épisode contient énormément de défauts difficilement pardonnables pour les spectateurs les plus vigilants, excusables pour les adeptes de la série qui ont 200 épisodes d’expérience !


Pour fêter le futur mariage, la bande (grand mot finalement car ils n’ont jamais été ultra proche) composée de Clark, Lois, Chloé, Oliver, Tess (…) et Emil (il fallait bien un troisième mâle) vont faire leur Bachelor party. Ne vous attendez pas à un déluge de délires, de couleurs, de femmes nues, d’alcool à flot, ici une seule bouteille de champagne ensorcelée est responsable d’un joyeux bordel (qui n’a pas grande conséquence au final).

La bouteille de champagne a été ensorcelée par Zatanna et on se demande s’ils n’auraient pas plutôt ramené Mxyzptlk qui aurait été dans son élément et aurait excusé les incohérences).
Clark se réveille avec un lémurien sur lui, dans une chambre dévastée et avec Chloé en mariée dans un placard.. tout ça à Smallville, à la ferme des Kent ! Et quand on réfléchit bien, la cohérence géographique de l’épisode est encore totalement oubliée. Déjà que les allers/retours entre Smallville et Metropolis se font incroyablement rapidement dans la série ; ici, pour économiser une chambre d’hôtel, Clark et Chloé sont à la ferme. Pourquoi ? Aucune idée.
Dans les rues de Metropolis donc (…), Chloé et Clark retrouvent leur limousine et la moitié d’un certificat de mariage. Sont-ils mariés ? « Non pas encore du Chlark » me direz-vous ? Non ne vous inquiétez pas, l’idée est à peine exploitée. Ils croisent deux jeunes asiatiques (…) qui ont des t-shirts de Emil Hamilton en Elvis Presley (…). Les deux jeunes leur montrent Emil sur scène dans la peau du King sur leur téléphone. Ni une, ni deux, Clark et Chloé vont dans le bar (sans savoir l’adresse, ni le nom ?) non sans nous gratifier enfin d’un « power fail » de Clark.

ComicAlliance l’a très bien souligné : comment des t-shirts ont pu être faits aussi rapidement ? A peine Emil est-il sur scène que la vidéo est sur youtube et que du merchandising est créé ? Mouais…
Par contre, Emil accompagnée par Tess sur scène est une scène incroyable. La chanson (How do we do de Swank dont vous pouvez voir le clip derrière Emil) est excellente, Allesandro Juliani est formidable et Cassidy Freeman est étincelante, ça fait du bien de les voir décoincés du cul !
En ce qui concerne Lois et Oliver, ils sont on ne sait où, avec la bague de Lois en moins. Cette dernière a été jouée au casino possédé par Fortune. Ce personnage est issu de l’univers DC, pas le plus connu effectivement…
J’en passe et des meilleurs mais entre autres nous avons des malfrats voleurs de billets, Lois et Oliver capturés, Chloé tireuse d’élite… et un festival de n’importe quoi digne de la série Lois et Clark avec Lois et Oliver déguisés en danseuses de cabaret qui tentent de récupérer le préciiiiieeeeuuux anneau. De la baston, du shoot, Lois à quatre pattes dans un hommage à Indiana Jones, bref dans la série « ils sont trop forts », tout le monde a son compte réglé et tout est bien qui finit bien… au bout de 25 minutes.
C’est là que nous avons du remplissage de plus ou moins bon goût. Clark (qui a juste sauvé Emil) est à la ferme avec Chloé. Tout semble rangé, propre, oublié. La scène qui suit est tout sauf utile, Chloé et Clark nous refont leur discours de « t’es génial, mais non c’est toi qu’il l’est, bon ok on l’est tous les deux » au détour d’une référence à Wonder Woman et Batman purement fan-service. Chloé est au Star City Register (un journal ?) et doit partir de nouveau. C’est vrai qu’elle a grandement servi depuis son retour…
Bon, le meilleur de l’épisode aurait pu être là, la vidéo de la soirée a été retrouvée et ça ne vole pas très haut. Clark décroche le logo de LuthorCorp, Tom Welling nous gratifie d’un sourire ultraniais (que je trouve très drôle finalement car forcé), ça rigole bêtement et ça se termine par ce qu’on attendait sans se l’avouer, Emil et Tess passent à l’action. Ca n’apportera sûrement rien à la série, ni même repris d’ailleurs mais ces deux-là ont illuminés l’épisode.

Clark avoue à Lois qu’ils ne sont pas pressés de se marier (oui parce que pendant le black-out, Clark a eu un texto de Lois lui disant qu’elle a besoin de temps) et donne encore moins de crédit à cet épisode. Rien ne laisse penser que Lois et Clark étaient pressés !

Reste alors l’ultime scène entre Lois et C… ah non Chloé et Oliver. Elle voulait partir mais il l’a rattrapé et dans un élan de grand romantisme lui avoue qu’ils sont mariés en montrant l’autre moitié du certificat de mariage (donc en gros ils sont mariés avant le couple phare) ou comment finir l’épisode en concluant sur le couple le moins intéressant de la série.
En conclusion, le résumé peut paraître chaotique avec toutes ces réflexions mais l’épisode l’est. Rien n’est jamais engageant (d’où la perte de l’anneau :D), ça n’est jamais subversif, drôle, décalé, ça reste trop gentillet mais le plaisir était quand même là. On ne ressent pas l’amitié, ni même le danger. Quand Oliver déclare que combattre le crime avec Clark est quelque chose, on cherche encore dans quel épisode on les voit vraiment combattre ensemble le crime.
On assiste à une fanfic filmée et on se demande encore comment les auteurs ont pu perdre leur temps alors qu’ils ont une demi-douzaine d’intrigues à finir en autant d’épisodes.