Comment a-t-elle pu ne pas s’en rendre compte ?

Comment une journaliste compétente mais illétrée n’a pas su voir le canular du siècle ?

Depuis plus de 70 ans, la journaliste du Daily Planet, plus gros journal des USA voire même du monde, travaille au coté de l’homme le plus fort du monde aka Superman !
Depuis plus de 70 ans de comics, de films, de séries, de dessins-animés, Lois Lane ne s’est pas rendu compte que derrière les lunettes de Clark Kent, journaliste tout aussi compétent mais un peu maladroit (dans les grandes lignes du personnage), se cache un extra-terrestre échoué sur Terre.
A moins d’un coup monté par tous ses collègues (voir cet article excellent), Lois Lane est la personne la plus à même de découvrir la vérité. Elle est toujours avec son collègue et est peut-être la personne la plus proche de Superman.

Les lunettes de Clark ont-elles vraiment ce pouvoir immense de changer le physique d’une personne au point de voir une différence ? Pour une fois, quelqu’un y répond de manière intelligente. Dans Smallville, épisode Masquerade (10×14), Clark se rend compte que l’on ne va pas tarder à le reconnaitre s’il continue à se montrer en tant que Blur (nom du justicier qu’il incarne) sans grand déguisement facial. Supporté par l’excellente Erica Durance en Lois, il trouve un stratagème : il ne doit pas trouver de déguisement pour le justicier mais pour le personnage public qu’il est.

Clark Kent est le déguisement !

Ce n’est pas une révélation. Beaucoup le pensent, le costume de Superman est caché par le costume du journaliste. La vraie identité de Clark, est Kal-El, soit, envoyant large, Superman ! La tri-personnalité est intéressante d’ailleurs et on y reviendra dans un autre article.
Dans Kill Bill 2, une scène parle de cette « philosophie ».
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=PdWF7kd1tNo]

Dans Smallville, Clark rajoute qu’il doit alors adapter son comportement à cet accessoire. Le Clark maladroit apparaît alors.
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=qlySMrNe_vs]

Dans cette scène qui rejoint enfin l’univers que l’on connait, la simplicité de l’explication renvoit à la complexité du problème soulevé au tout début. Finalement, rien de magique ou d’extraordinaire, les relations humaines sont la clé. Si on ajoute à celà que Lois est à l’origine de ça dans la série, on peut difficilement se dire que ça va être compliqué pour elle !

Mais au-delà de Smallville alors, qu’y a-t-il de si magique dans le fait qu’une femme ne reconnait pas Superman et Clark ?

La magie du mythe. En effet, on peut se moquer de cette hsitoire mais si depuis 70 ans, le mystère est bien gardé c’est qu’il permet de raconter une histoire d’amour parmi les plus belles et les plus célèbres.
Depuis, le mystère est partagé avec sa bien-aimé Lois sans pour autant que cela parasite le mythe ou même l’histoire globale. Personne ne se lasse de réinterpréter cette histoire.